#lireenfolio

#已发帖 13736
■ Dimanche ■⁠
⁠
Les misérables de Victor Hugo. Un véritable pilier de la littérature française et mondiale. Une fresque de la société française qui s'étend de 1815 aux mouvement révolutionnaires de 1832. ⁠
⁠
Dans ce roman, il est question de pauvreté, de misère, d'anti-monarchie, d'amour, de justice et de religion. C'est une oeuvre autant politique que romanesque. ⁠
⁠
Un ouvrage indispensable à lire pour comprendre la France et son histoire.⁠
⁠
Vous l'avez lu ? ⁠
⁠
.⁠
.⁠
.⁠
.⁠
.⁠
⁠
#livre #bookstagram #lecture #instabook #livrestagram #bookaddict #instalivre  #lire #livreaddict #booklover #litteraturefrancaise #reading #booknerd #lecturedujour  #bibliophile #librairie #lireenfolio #litterature #lecturedujour #instalivres #lectureencours #lecturedumoment #instalecture #ilovereading #lanuitseramots #victorhugo #lesmisérables #instabook #instalivre #livres⁠
■ Dimanche ■⁠ ⁠ Les misérables de Victor Hugo. Un véritable pilier de la littérature française et mondiale. Une fresque de la société française qui s'étend de 1815 aux mouvement révolutionnaires de 1832. ⁠ ⁠ Dans ce roman, il est question de pauvreté, de misère, d'anti-monarchie, d'amour, de justice et de religion. C'est une oeuvre autant politique que romanesque. ⁠ ⁠ Un ouvrage indispensable à lire pour comprendre la France et son histoire.⁠ ⁠ Vous l'avez lu ? ⁠ ⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ .⁠ ⁠ #livre #bookstagram #lecture #instabook #livrestagram #bookaddict #instalivre #lire #livreaddict #booklover #litteraturefrancaise #reading #booknerd #lecturedujour #bibliophile #librairie #lireenfolio #litterature #lecturedujour #instalivres #lectureencours #lecturedumoment #instalecture #ilovereading #lanuitseramots #victorhugo #lesmisérables #instabook #instalivre #livres⁠
* CANNONE * Petit éloge du désir *
250 fragments d’amour et de désir.
Autant de variations sur ce qui fonde la relation de désir entre deux êtres. Toutes les étapes, les circonvolutions, les montées, les errements, les reculs, les paroxysmes ...
Le récit se construit sur le « tu » adressé à une femme observée dans sa relation avec Beloizo. La mise à distance évite l’impudeur du « je ».
Il ausculte ce qui constitue ce lien si ténu du désir entre deux amants, comment il naît, croît, s’affirme. Comment il s’entrelace avec le sentiment amoureux. 
Comment l’esprit et le corps concourent à déployer ce désir. 
Parfois, on est tout près du grain de leur peau, parfois on regarde plus large pour embrasser l’universel. 
Chaque éclat peut se lire isolément. Il y a à picorer et à malaxer. Envisagés comme un tout, ils composent un miroir diffracté et lumineux, où chacun peut se chercher, se trouver.
.
.
#petitplaisiradeuxballes 
#folio_livres #lireenpoche #lireenfolio #folio #belindacannone #livresaddict #lire #lecture #plaisirdelecture #lecturedumoment
#litterature #lectureaddict #lecturedusoir #lecturedujour #bibliophile #livrestagram #bookstagram 
#leslivresquiracontent #plaisirdelire
#booklover #instabook #passionlecture #bookaddict
#booksforever #bookaholic #bookaddiction #avislecture
* CANNONE * Petit éloge du désir * 250 fragments d’amour et de désir. Autant de variations sur ce qui fonde la relation de désir entre deux êtres. Toutes les étapes, les circonvolutions, les montées, les errements, les reculs, les paroxysmes ... Le récit se construit sur le « tu » adressé à une femme observée dans sa relation avec Beloizo. La mise à distance évite l’impudeur du « je ». Il ausculte ce qui constitue ce lien si ténu du désir entre deux amants, comment il naît, croît, s’affirme. Comment il s’entrelace avec le sentiment amoureux. Comment l’esprit et le corps concourent à déployer ce désir. Parfois, on est tout près du grain de leur peau, parfois on regarde plus large pour embrasser l’universel. Chaque éclat peut se lire isolément. Il y a à picorer et à malaxer. Envisagés comme un tout, ils composent un miroir diffracté et lumineux, où chacun peut se chercher, se trouver. . . #petitplaisiradeuxballes #folio_livres #lireenpoche #lireenfolio #folio #belindacannone #livresaddict #lire #lecture #plaisirdelecture #lecturedumoment #litterature #lectureaddict #lecturedusoir #lecturedujour #bibliophile #livrestagram #bookstagram #leslivresquiracontent #plaisirdelire #booklover #instabook #passionlecture #bookaddict #booksforever #bookaholic #bookaddiction #avislecture
Dernier repas en famille, jusqu'à Noël 😢 aujourd'hui ma grande @babybrune_ repas pour Orebro finir son semestre, et moi je suis comme le temps 😭😭 mais heureuse de cette belle surprise que tu nous as faite 😍😍
À très vite 😘💋😍
#love#disneylandparis#disneyworld#disney#disneyfan#chihuahua#chihuahuaforeve0r#chihuahualove#chihuahuadog#livres#lireenfolio#lireenfrançais#lire#livrepoche#mode#beaute#fairedusport#fairedesvoyages#kloraneshampooing#beauteaddict#instagood#fashion#photooftheday#Beautiful#Photograp#autumn#happy#maman
Dernier repas en famille, jusqu'à Noël 😢 aujourd'hui ma grande @babybrune_ repas pour Orebro finir son semestre, et moi je suis comme le temps 😭😭 mais heureuse de cette belle surprise que tu nous as faite 😍😍 À très vite 😘💋😍 #love#disneylandparis#disneyworld#disney#disneyfan#chihuahua#chihuahuaforeve0r#chihuahualove#chihuahuadog#livres#lireenfolio#lireenfrançais#lire#livrepoche#mode#beaute#fairedusport#fairedesvoyages#kloraneshampooing#beauteaddict#instagood#fashion#photooftheday#Beautiful#Photograp#autumn#happy#maman
🗝️Il est vital pour un écrivain en herbe de trouver une oreille avertie et généreuse, celle d’un aîné, d’un professeur ou simplement d’une personne instruite, à même de lui dire : « Bravo ! Continue ! Mais attention à tel solécisme, à telle lourdeur ou à telle réminiscence ! » J’ai eu la chance de rencontrer des lettrés qui applaudirent intelligemment à mes premiers balbutiements poétiques. La Tunisie portait encore le deuil de son poète national, emporté à vingt-cinq ans par une cardiopathie : Abu-l-Qâsim al-Chabbi (1909-1934). Aussi, ceux qui m’encourageaient me désignaient, suprême hommage, comme le remplaçant du grand disparu. Il est évident qu’en littérature, comme en art, personne ne remplace personne. 🗝️📌Rives et dérives⁠
Abdelaziz Kacem⁠
Dans Revue de littérature comparée 2008/3 (n° 327), pages 281 à 288⁠
⁠
⁠
#bookstagramfrance #livre #book #lire #bookstagram #femmedelettres #femmes #librairieindependante #avislibraire #femmeslectrices #AbdelazizKacem #revuelitteraire⁠
 #britishstyle #livrestagram #instalivre #livraddict #charlottebronte #soeursbronte #brontesisters #lireenfolio #litteratureanglaise #litteratureclassique #avislecture
🗝️Il est vital pour un écrivain en herbe de trouver une oreille avertie et généreuse, celle d’un aîné, d’un professeur ou simplement d’une personne instruite, à même de lui dire : « Bravo ! Continue ! Mais attention à tel solécisme, à telle lourdeur ou à telle réminiscence ! » J’ai eu la chance de rencontrer des lettrés qui applaudirent intelligemment à mes premiers balbutiements poétiques. La Tunisie portait encore le deuil de son poète national, emporté à vingt-cinq ans par une cardiopathie : Abu-l-Qâsim al-Chabbi (1909-1934). Aussi, ceux qui m’encourageaient me désignaient, suprême hommage, comme le remplaçant du grand disparu. Il est évident qu’en littérature, comme en art, personne ne remplace personne. 🗝️📌Rives et dérives⁠ Abdelaziz Kacem⁠ Dans Revue de littérature comparée 2008/3 (n° 327), pages 281 à 288⁠ ⁠ ⁠ #bookstagramfrance #livre #book #lire #bookstagram #femmedelettres #femmes #librairieindependante #avislibraire #femmeslectrices #AbdelazizKacem #revuelitteraire⁠ #britishstyle #livrestagram #instalivre #livraddict #charlottebronte #soeursbronte #brontesisters #lireenfolio #litteratureanglaise #litteratureclassique #avislecture
L'or raconte en accélèré l'extraordinaire destin de Johann August Suter.
En 1834, tourmenté par le goût de l'aventure, Suter abandonne sa femme et ses 4 enfants et quitte la Suisse avant d'embarquer sur un bateau qui l'amène à New-York. Il y reste deux ans où il exerce divers métiers. Suter tire ensuite vers l'Ouest, qui attire les immigrants comme un gros aspirateur. Il s'installe un temps au Missouri, devient fermier, et dans sa ferme, transite beaucoup de voyageurs. Tous n'ont qu'un mot en commun à la bouche : L'Ouest. Ce mot lui monte à la tête. Alors il vend tout, et fonce, malgré le danger annoncé. C'est loin. Tant pis. Il veut se rendre en Californie, territoire mexicain. Suter traverse tout le paysage américain direction Honululu, où il recrute des Canaques comme main-d'œuvre pour son projet en Californie. Il développe sa flotte et navigue jusqu'à San Francisco, encore vierge. Suter profite de l'instabilité politique du pays pour obtenir une première concession à Sacramento. Il ouvre son ranch, la Nouvelle-Helvétie est née. C'est le début d'une ascension énorme, fulgurante. La Nouvelle-Helvétie va s'étendre, grossir, embaucher, devenir un empire. Suter va être immensément riche et influent. Mais, en 1848, la découverte d'un fillon d'or sur sa propriété par un de ses ouvriers va anéantir ses efforts et ruiner sa vie. Il se tourne alors vers la justice américaine.
.
Le style direct et les mots de Cendrars font de L'or un roman rythmé, sensationnel et épique. L'esprit d'entreprendre et le goût de l'aventure, principales caractéristiques des pionniers américains sont parfaitement explorées à travers Suter.
Avec une prose épurée l'écrivain raconte l'émergence d'un des plus grand Etat du monde et l'explosion démographique d'une région liée à la découverte de l'or.
La ruée vers l'or, synonyme de démesure en tout genre a formidablement inspiré Blaise Cendrars qui signe une œuvre largement à la hauteur de cet évènement sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Ce court récit nous plonge dans l'époque folle et révolue des saloons et de l'inauguration des villes américaines telles que San Francisco ou Sacramento.💰
.
Baromètre coup de cœur ♥️ : 5/5
L'or raconte en accélèré l'extraordinaire destin de Johann August Suter. En 1834, tourmenté par le goût de l'aventure, Suter abandonne sa femme et ses 4 enfants et quitte la Suisse avant d'embarquer sur un bateau qui l'amène à New-York. Il y reste deux ans où il exerce divers métiers. Suter tire ensuite vers l'Ouest, qui attire les immigrants comme un gros aspirateur. Il s'installe un temps au Missouri, devient fermier, et dans sa ferme, transite beaucoup de voyageurs. Tous n'ont qu'un mot en commun à la bouche : L'Ouest. Ce mot lui monte à la tête. Alors il vend tout, et fonce, malgré le danger annoncé. C'est loin. Tant pis. Il veut se rendre en Californie, territoire mexicain. Suter traverse tout le paysage américain direction Honululu, où il recrute des Canaques comme main-d'œuvre pour son projet en Californie. Il développe sa flotte et navigue jusqu'à San Francisco, encore vierge. Suter profite de l'instabilité politique du pays pour obtenir une première concession à Sacramento. Il ouvre son ranch, la Nouvelle-Helvétie est née. C'est le début d'une ascension énorme, fulgurante. La Nouvelle-Helvétie va s'étendre, grossir, embaucher, devenir un empire. Suter va être immensément riche et influent. Mais, en 1848, la découverte d'un fillon d'or sur sa propriété par un de ses ouvriers va anéantir ses efforts et ruiner sa vie. Il se tourne alors vers la justice américaine. . Le style direct et les mots de Cendrars font de L'or un roman rythmé, sensationnel et épique. L'esprit d'entreprendre et le goût de l'aventure, principales caractéristiques des pionniers américains sont parfaitement explorées à travers Suter. Avec une prose épurée l'écrivain raconte l'émergence d'un des plus grand Etat du monde et l'explosion démographique d'une région liée à la découverte de l'or. La ruée vers l'or, synonyme de démesure en tout genre a formidablement inspiré Blaise Cendrars qui signe une œuvre largement à la hauteur de cet évènement sans précédent dans l'histoire de l'humanité. Ce court récit nous plonge dans l'époque folle et révolue des saloons et de l'inauguration des villes américaines telles que San Francisco ou Sacramento.💰 . Baromètre coup de cœur ♥️ : 5/5
#Culottées de @penelopeb : portraits de femmes qui ont inventé leur destin #lireenfolio
#Culottées de @penelopeb : portraits de femmes qui ont inventé leur destin #lireenfolio
"La petite fille aux yeux sombres" n'est pas, à mes yeux, ce que Marcel Pagnol a produit de mieux, mais ce court roman, aux allures de conte moderne, n'en demeure pas moins émouvant. Lire Pagnol, cela met toujours du baume au coeur. #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #litteraturefrancaise #readinglist2019 #marcelpagnol
"La petite fille aux yeux sombres" n'est pas, à mes yeux, ce que Marcel Pagnol a produit de mieux, mais ce court roman, aux allures de conte moderne, n'en demeure pas moins émouvant. Lire Pagnol, cela met toujours du baume au coeur. #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #litteraturefrancaise #readinglist2019 #marcelpagnol
Le mystère de Lucy Lost, Michael Morpurgo, ed. Gallimard ------
1915, alors que la guerre fait rage sur le continent, Alfie et Jim, son père, découvrent une petite fille sur une île abandonnée de l'archipel britannique des Scilly. Jim et sa femme Mary décident de garder l'enfant dont le seul mot prononcé est "Lucy". Elle sera donc Lucy Lost, Lucy la perdue, dont le mutisme éveille autant la compassion des uns que la méfiance hargneuse des autres.
Avec ce roman, destiné aux ados à partir de 11 ans, @michaelmorpugo aborde la première guerre mondiale et la catastrophe du Lusitania de façon sensible et humaine. Un récit dont on imagine aisément une adaptation cinématographique.
.
.
.
.
.
.
#instabook #instalivre #lucylost #livre #lecture #lectrice #lirealyon #michaelmorpurgo #gallimardjeunesse #folio #lireenfolio #foliojeunesse #lusitania #litteraturejeunesse #litteratureado
Le mystère de Lucy Lost, Michael Morpurgo, ed. Gallimard ------ 1915, alors que la guerre fait rage sur le continent, Alfie et Jim, son père, découvrent une petite fille sur une île abandonnée de l'archipel britannique des Scilly. Jim et sa femme Mary décident de garder l'enfant dont le seul mot prononcé est "Lucy". Elle sera donc Lucy Lost, Lucy la perdue, dont le mutisme éveille autant la compassion des uns que la méfiance hargneuse des autres. Avec ce roman, destiné aux ados à partir de 11 ans, @michaelmorpugo aborde la première guerre mondiale et la catastrophe du Lusitania de façon sensible et humaine. Un récit dont on imagine aisément une adaptation cinématographique. . . . . . . #instabook #instalivre #lucylost #livre #lecture #lectrice #lirealyon #michaelmorpurgo #gallimardjeunesse #folio #lireenfolio #foliojeunesse #lusitania #litteraturejeunesse #litteratureado
#VendrediLecture avec @laremoisebouquine et L’adversaire d’Emmanuel Carrère.

C’est parti pour les photos automnales 🍂 .
📖 Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Roman a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, en vain, de se tuer lui-même.
L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait depuis dix-huit ans. Près d’être découvert il a préféré supprimer ceux dont il ne pourrait supporter le regard.
.
Ce qui m’a attirée vers ce roman c’est le côté réel, histoire vraie.
.
Tellement de questions affluent en découvrant une réalité si macabre : comment a-t-il pu mentir à toute sa famille, ses amis pendant dix-huit ans ? Comment faisait-il pour vivre sans salaire ? Que faisait-il de ses journées ? Comment personne n’a pu se rendre compte de rien ?....
.
💌 Emmanuel Carrère nous apporte bien plus qu’un simple roman retranscrivant un énième fait divers. On y découvre l’histoire de Jean-Claude Roman depuis l’enfance, ainsi que l’échange entre Emmanuel Carrere et le détenu. Cette partie où l’on découvre les échanges entre les deux hommes est celle qui m’a le plus intéressée,  entrer dans la tête cet homme.
.
Vraiment à découvrir si vous aimez ce type de roman !
.
#livre #livrestagram #livrestagrammeuse #book #bookstagram #bookstagramfrance #bookstagrammers #instalivre #instabook #lecture #lectureaddict #passionlecture #passionlivres #bloglitteraire #emmanuelcarrere #ladversaire #lireenfolio
#VendrediLecture avec @laremoisebouquine et L’adversaire d’Emmanuel Carrère. C’est parti pour les photos automnales 🍂 . 📖 Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Roman a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, en vain, de se tuer lui-même. L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait depuis dix-huit ans. Près d’être découvert il a préféré supprimer ceux dont il ne pourrait supporter le regard. . Ce qui m’a attirée vers ce roman c’est le côté réel, histoire vraie. . Tellement de questions affluent en découvrant une réalité si macabre : comment a-t-il pu mentir à toute sa famille, ses amis pendant dix-huit ans ? Comment faisait-il pour vivre sans salaire ? Que faisait-il de ses journées ? Comment personne n’a pu se rendre compte de rien ?.... . 💌 Emmanuel Carrère nous apporte bien plus qu’un simple roman retranscrivant un énième fait divers. On y découvre l’histoire de Jean-Claude Roman depuis l’enfance, ainsi que l’échange entre Emmanuel Carrere et le détenu. Cette partie où l’on découvre les échanges entre les deux hommes est celle qui m’a le plus intéressée, entrer dans la tête cet homme. . Vraiment à découvrir si vous aimez ce type de roman ! . #livre #livrestagram #livrestagrammeuse #book #bookstagram #bookstagramfrance #bookstagrammers #instalivre #instabook #lecture #lectureaddict #passionlecture #passionlivres #bloglitteraire #emmanuelcarrere #ladversaire #lireenfolio
En vacances... je vais pouvoir lire lire lire (et sortir mes livres des cartons 😃), en attendant voici mon deuxième coup de cœur du mois ! Pourvu que ça dure #lectureterminée #bloglitteraire #chroniqueenligne #lambeaux #charlesjuliet @folio_livres #lireenfolio #lire #livrestagram #instalivre #litteraturefrancaise #coupdecoeur #autobiographie #bookaddict #bookstagramfrance #envacancesjelis #booklover
En vacances... je vais pouvoir lire lire lire (et sortir mes livres des cartons 😃), en attendant voici mon deuxième coup de cœur du mois ! Pourvu que ça dure #lectureterminée #bloglitteraire #chroniqueenligne #lambeaux #charlesjuliet @folio_livres #lireenfolio #lire #livrestagram #instalivre #litteraturefrancaise #coupdecoeur #autobiographie #bookaddict #bookstagramfrance #envacancesjelis #booklover
« Déjà, elle le savait, jetant un dernier regard par-dessus son épaule, c’était devenu le passé. »
.
Vers le Phare est un roman en trois tableaux : La Fenêtre - Le Temps passe - Le Phare. Objet de convoitise, de désir, le Phare est le fil conducteur de ce roman. James, le petit dernier de madame Ramsay, rêve d’aller y passer la journée. Monsieur Ramsey n’est pas d’accord, la pluie est attendue pour demain. La guerre va s’installer entre cette promesse faite par une mère à son enfant, et sa réalisation, dix ans plus tard. Tous, n’iront pas au Phare.
.
Il ne faut pas s’attendre à une histoire avec intrigue, quand on ouvre ce livre. C’est une lecture contemplative, on lit pour l’ambiance, les sentiments, les réflexions.
Sur l’île de Skye, madame Ramsey est une hôtesse attentionnée avec ses invités. Elle est aux petits soins, toujours de bonne humeur, soucieuse de leur confort et de leurs projets. Elle se pose comme l’antithèse de son mari, austère, cérébral, autoritaire. Peut-être, peut-on dire que c’est un couple qui se complète. Tous deux sont admirés, d’ailleurs leur maison est remplie, de leurs huit enfants, et de leurs invités, qui profitent du calme du lieu pour lire, peindre, débattre, courtiser... Demain ils iront faire une promenade au Phare ou peut être n’iront-ils pas. Monsieur Ramsay et Charles n’arrêtent pas de répéter qu’il va pleuvoir. Les enfants ne sont pas encore rentrés. Comment madame Ramsey va-t-elle pouvoir tenir la promesse faite à James d’aller au Phare ? Et Lily, va-t-elle terminer sa peinture ?
Instants de vie, pensées, réflexions, Vers le Phare s’admire, comme on contemplerait un tableau. Je pense qu’il n’y a pas de de lecture ou d’analyse type, chacun est libre de lire et de comprendre ce qu’il veut. C’est en cela que ce livre est admirable.
.
#verslephare #tothelighthouse #virginiawoolf #britishliterature #litteratureclassique #lireenfolio #bookstagram #avislecture #adopteunclassique
« Déjà, elle le savait, jetant un dernier regard par-dessus son épaule, c’était devenu le passé. » . Vers le Phare est un roman en trois tableaux : La Fenêtre - Le Temps passe - Le Phare. Objet de convoitise, de désir, le Phare est le fil conducteur de ce roman. James, le petit dernier de madame Ramsay, rêve d’aller y passer la journée. Monsieur Ramsey n’est pas d’accord, la pluie est attendue pour demain. La guerre va s’installer entre cette promesse faite par une mère à son enfant, et sa réalisation, dix ans plus tard. Tous, n’iront pas au Phare. . Il ne faut pas s’attendre à une histoire avec intrigue, quand on ouvre ce livre. C’est une lecture contemplative, on lit pour l’ambiance, les sentiments, les réflexions. Sur l’île de Skye, madame Ramsey est une hôtesse attentionnée avec ses invités. Elle est aux petits soins, toujours de bonne humeur, soucieuse de leur confort et de leurs projets. Elle se pose comme l’antithèse de son mari, austère, cérébral, autoritaire. Peut-être, peut-on dire que c’est un couple qui se complète. Tous deux sont admirés, d’ailleurs leur maison est remplie, de leurs huit enfants, et de leurs invités, qui profitent du calme du lieu pour lire, peindre, débattre, courtiser... Demain ils iront faire une promenade au Phare ou peut être n’iront-ils pas. Monsieur Ramsay et Charles n’arrêtent pas de répéter qu’il va pleuvoir. Les enfants ne sont pas encore rentrés. Comment madame Ramsey va-t-elle pouvoir tenir la promesse faite à James d’aller au Phare ? Et Lily, va-t-elle terminer sa peinture ? Instants de vie, pensées, réflexions, Vers le Phare s’admire, comme on contemplerait un tableau. Je pense qu’il n’y a pas de de lecture ou d’analyse type, chacun est libre de lire et de comprendre ce qu’il veut. C’est en cela que ce livre est admirable. . #verslephare #tothelighthouse #virginiawoolf #britishliterature #litteratureclassique #lireenfolio #bookstagram #avislecture #adopteunclassique
📚« Le mystère Henri Pick » de David Foenkinos. 
Delphine, éditrice, fait une trouvaille parmi les manuscrits d’une bibliothèque de livres refusés par les éditeurs. Cette pépite littéraire serait écrite par un certain Henri Pick, décédé il y a deux ans. Une découverte auréolée de mystère et aux conséquences inattendues. #davidfoenkinos #davidfoenkinosbooks #editionfolio #lireenfolio #instalecture #instalivre #livrestagram #lire #lecture #lecturedumoment
📚« Le mystère Henri Pick » de David Foenkinos. Delphine, éditrice, fait une trouvaille parmi les manuscrits d’une bibliothèque de livres refusés par les éditeurs. Cette pépite littéraire serait écrite par un certain Henri Pick, décédé il y a deux ans. Une découverte auréolée de mystère et aux conséquences inattendues. #davidfoenkinos #davidfoenkinosbooks #editionfolio #lireenfolio #instalecture #instalivre #livrestagram #lire #lecture #lecturedumoment
Lecture en cours ! « Une vie » de Maupassant 📝🌸 . 
Je me plonge dans la toute première œuvre de Guy de Maupassant, « Une vie », publiée en 1883. Ce classique raconte la vie d’une femme du jour où elle tombe amoureuse jusqu’à sa mort . 
#livre #lecture #instalivre #livredujour #instabook #instalecture #livrestagram #bookstagram #bookstagrammers #bookaddict #livreaddict #lectureaddict #bibliophile #bibliofeed #momentlecture #lecturedumoment #lectureencours #adopteunclassique #maupassant #unevie #folio #lireenfolio
Lecture en cours ! « Une vie » de Maupassant 📝🌸 . Je me plonge dans la toute première œuvre de Guy de Maupassant, « Une vie », publiée en 1883. Ce classique raconte la vie d’une femme du jour où elle tombe amoureuse jusqu’à sa mort . #livre #lecture #instalivre #livredujour #instabook #instalecture #livrestagram #bookstagram #bookstagrammers #bookaddict #livreaddict #lectureaddict #bibliophile #bibliofeed #momentlecture #lecturedumoment #lectureencours #adopteunclassique #maupassant #unevie #folio #lireenfolio
***
ADMIRATION
"(...) - et ils se retrouvèrent tous les deux, lui semblait-il, seuls, silencieux et à une distance infinie. "
***
#fscottfitzgerald #lireenfolio #livre #book #instabook
*** ADMIRATION "(...) - et ils se retrouvèrent tous les deux, lui semblait-il, seuls, silencieux et à une distance infinie. " *** #fscottfitzgerald #lireenfolio #livre #book #instabook
C'est l'histoire d'une découverte. Ce qu'il y a de beau, en littérature, c'est qu'il y a toujours de la place pour les grandes découvertes. C'est sans fin. On a déjà son panthéon d'auteurs, ses chouchous, ses classiques; ceux que l'on relit sans fin ou que l'on recommande pour un rien. En ouvrant un nouveau livre, le lecteur devient grand explorateur. Partir à la conquête du monde, braver les tempêtes, gravir des sommets, déchiffrer les mystères du monde. On ne sait pas toujours ce qu'on cherche, et parfois, sans y penser, on trouve.
.
.
De quand date votre dernière grande découverte?
.
.
Ma dernière exploration à moi m'emmène rue du Rendez-vous, dans le douzième arrondissement de Paris. La caisse d'un Franprix, et les habitués du coin. Jeanne, la narratrice se glisse dans la peau -sous la peau des gens qu'elle croise chaque semaine, imaginant ce que pourrait bien être leur vie.
.
.
Histoires de vie, histoires de corps, histoires de désirs.
.
.
On nous raconte des vies, réelles, supposées, imaginées; des instants de vie croqués avec tendresse, nostalgie ou mélancolie. Ce qui m'a le plus touchée, ce sont les mots, la musique de Marie-Hélène Lafon; un travail de la phrase et du verbe d'une beauté à couper le souffle. Avec elle, le moindre détail prend corps. Ainsi, le rituel de deux retraités au moment du café devient la chose la plus belle qui m'est été donnée de lire depuis longtemps.
.
.
.
J'ai presque eu envie de pleurer en refermant ce livre. De joie, de gratitude. D'avoir trouvé encore une voix, et de l'aimer. Parce que c'est beau, parce que c'est grand, et si peu de choses.
.
.
.
.
#instalivre #lecture #decouverte #mariehelenelafon #instalivres #coupdecoeur #nosvies #instalecture #lecturedujour #lireenfolio #folio
C'est l'histoire d'une découverte. Ce qu'il y a de beau, en littérature, c'est qu'il y a toujours de la place pour les grandes découvertes. C'est sans fin. On a déjà son panthéon d'auteurs, ses chouchous, ses classiques; ceux que l'on relit sans fin ou que l'on recommande pour un rien. En ouvrant un nouveau livre, le lecteur devient grand explorateur. Partir à la conquête du monde, braver les tempêtes, gravir des sommets, déchiffrer les mystères du monde. On ne sait pas toujours ce qu'on cherche, et parfois, sans y penser, on trouve. . . De quand date votre dernière grande découverte? . . Ma dernière exploration à moi m'emmène rue du Rendez-vous, dans le douzième arrondissement de Paris. La caisse d'un Franprix, et les habitués du coin. Jeanne, la narratrice se glisse dans la peau -sous la peau des gens qu'elle croise chaque semaine, imaginant ce que pourrait bien être leur vie. . . Histoires de vie, histoires de corps, histoires de désirs. . . On nous raconte des vies, réelles, supposées, imaginées; des instants de vie croqués avec tendresse, nostalgie ou mélancolie. Ce qui m'a le plus touchée, ce sont les mots, la musique de Marie-Hélène Lafon; un travail de la phrase et du verbe d'une beauté à couper le souffle. Avec elle, le moindre détail prend corps. Ainsi, le rituel de deux retraités au moment du café devient la chose la plus belle qui m'est été donnée de lire depuis longtemps. . . . J'ai presque eu envie de pleurer en refermant ce livre. De joie, de gratitude. D'avoir trouvé encore une voix, et de l'aimer. Parce que c'est beau, parce que c'est grand, et si peu de choses. . . . . #instalivre #lecture #decouverte #mariehelenelafon #instalivres #coupdecoeur #nosvies #instalecture #lecturedujour #lireenfolio #folio
Soirée lecture avec Woody 🥰 #cat  #mycat #woodymonchat
Soirée lecture avec Woody 🥰 #cat #mycat #woodymonchat
Chers amoureux de l'ᥱ́ᥴrιtᥙrᥱ 😍✍ et forcément de la 𝓵𝓮𝓬𝓽𝓾𝓻𝓮 📚. voici les chefs-d’œuvre français les plus inspirants :
. 
https://www.coollibri.com/blog/50-classiques-litterature-francaise-lire-absolument/
. 
#livre #book #bookstagram #instabook #reading #inspiration #citation #culture #art #read #passion #photography #love #repost #gprepost #booktube #instalecture #bookaholic #bibliophile #bookworm #lireenfolio #picoftheday #artist #education #lifestyle #folio #talk #bookphotography
Chers amoureux de l'ᥱ́ᥴrιtᥙrᥱ 😍✍ et forcément de la 𝓵𝓮𝓬𝓽𝓾𝓻𝓮 📚. voici les chefs-d’œuvre français les plus inspirants : . https://www.coollibri.com/blog/50-classiques-litterature-francaise-lire-absolument/ . #livre #book #bookstagram #instabook #reading #inspiration #citation #culture #art #read #passion #photography #love #repost #gprepost #booktube #instalecture #bookaholic #bibliophile #bookworm #lireenfolio #picoftheday #artist #education #lifestyle #folio #talk #bookphotography
[Le coup de ❤ de Marcello]

Un petit retour sur mes lectures d'adolescent, histoire de me remettre dans le bain des légendaires lovecrafteries. Une longue nouvelle (ou court roman ?) que l'on peut conseiller à celles et ceux qui souhaitent faire une incursion dans cet univers littéraire fondateur
Tout le folklore de l'auteur y est condensé : village isolé et maudit, habitants qui vivent dans une crainte constante d'un voisinage porté sur d'indicibles psalmodies, collines et sous-sols où rampent et hurlent des entités indéfinissables.

Le décor et la situation sont plantés d'entrée de jeu, l'inquiétude monte, la folie et les monstruosités guettent, on sent que tout cela se terminera très mal ; on n'est pas là pour rigoler, Lovecraft auteur très premier degré croit dur comme fer à ce qu'il raconte et le lecteur qui veut bien le suivre, se délecte.

C'est à mon sens, efficace et rondement mené (même si parfois délicieusement suranné), mais suis-je objectif ?
Le lecteur actuel, coutumier de récits d'épouvante contemporains très graphiques et à la structure narrative cinématographique, peut-il accrocher à ce genre de récit qui prend son temps pour installer une atmosphère d'où émane une épouvante rampante et le plus souvent suggérée et implicite ?... Grâce aux jeux vidéos et aux bandes-dessinées qui ne font pas mystère de l'héritage lovecraftien, cet auteur et sa mythologie restent toutefois connus du jeune public.

L'Horreur de Dunwich
H.P. Lovecraft
Folio, 2011
Littérature anglaise
Disponible à la médiathèque

@folio_livres #lireenfolio #lovecraft #horreur #sf #sciencefiction #roman #mediatheque #kingersheim #mediathequekingersheim #bibliotheque #lecture #litterature #livre #livres #book #books #instalivre #instabook #bookphotography #bookaddict #livreaddict #lecture #reading #livrestagram #booklover #bookworm #bookstagram
[Le coup de ❤ de Marcello] Un petit retour sur mes lectures d'adolescent, histoire de me remettre dans le bain des légendaires lovecrafteries. Une longue nouvelle (ou court roman ?) que l'on peut conseiller à celles et ceux qui souhaitent faire une incursion dans cet univers littéraire fondateur Tout le folklore de l'auteur y est condensé : village isolé et maudit, habitants qui vivent dans une crainte constante d'un voisinage porté sur d'indicibles psalmodies, collines et sous-sols où rampent et hurlent des entités indéfinissables. Le décor et la situation sont plantés d'entrée de jeu, l'inquiétude monte, la folie et les monstruosités guettent, on sent que tout cela se terminera très mal ; on n'est pas là pour rigoler, Lovecraft auteur très premier degré croit dur comme fer à ce qu'il raconte et le lecteur qui veut bien le suivre, se délecte. C'est à mon sens, efficace et rondement mené (même si parfois délicieusement suranné), mais suis-je objectif ? Le lecteur actuel, coutumier de récits d'épouvante contemporains très graphiques et à la structure narrative cinématographique, peut-il accrocher à ce genre de récit qui prend son temps pour installer une atmosphère d'où émane une épouvante rampante et le plus souvent suggérée et implicite ?... Grâce aux jeux vidéos et aux bandes-dessinées qui ne font pas mystère de l'héritage lovecraftien, cet auteur et sa mythologie restent toutefois connus du jeune public. L'Horreur de Dunwich H.P. Lovecraft Folio, 2011 Littérature anglaise Disponible à la médiathèque @folio_livres #lireenfolio #lovecraft #horreur #sf #sciencefiction #roman #mediatheque #kingersheim #mediathequekingersheim #bibliotheque #lecture #litterature #livre #livres #book #books #instalivre #instabook #bookphotography #bookaddict #livreaddict #lecture #reading #livrestagram #booklover #bookworm #bookstagram
«Il y a des gens, dans une vie, qui symbolisent toute une époque.» #dominiquebarbéris « Quelque chose à cacher » #folio #prixdesdeuxmagots2008 #lireenfolio
«Il y a des gens, dans une vie, qui symbolisent toute une époque.» #dominiquebarbéris « Quelque chose à cacher » #folio #prixdesdeuxmagots2008 #lireenfolio
🧵Thérèse est élevée par sa tante, la veuve Raquin. Elle grandit aux côtés de son cousin, Camille, souffreteux. Très vite, la jeune femme comprend qu'elle doit réprimer son fort tempérament et se soumettre. Elle épouse Camille par commodité. ▪️La famille déménage à Paris, passage du Pont-Neuf ; le jeune homme a trouvé un emploi à la Compagnie des chemins de fer. Mme Raquin et Thérèse tiennent la mercerie située au rez-de-chaussée de leur appartement.▪️Pour tromper l'ennui, Camille instaure un rituel : la partie de dominos du jeudi soir, à laquelle participent des amis de sa mère. Un jour, il propose à Laurent, un ancien camarade devenu collègue, de l'introduire dans le cercle des joueurs.▪️À la vue de cet homme au corps robuste et désirable, si différent de son mari, Thérèse est traversée par une onde de choc. Très vite, ils deviennent amants, et pour pouvoir jouir pleinement de leur relation, décident de tuer Camille. 🔸3ème roman de Zola, Thérèse Raquin préfigure le naturalisme développé dans le cycle des Rougon Macquart. L'auteur étudie la façon dont deux êtres au tempérament distinct - Thérèse est nerveuse et Laurent sanguin - évoluent au contact l'un de l'autre, dans un environnement restreint et une existence monotone. 🔸C'est un roman sombre où la mort est omniprésente : la mort physique d'abord (le meurtre de Camille, les visites régulières de Laurent à la morgue, décrite avec force détails, la fin tragique des amants), la mort symbolique ensuite (des personnages englués dans une routine dont ils ne semblent pas pouvoir sortir, la passion qui s'éteint une fois le crime commis. "Tous deux s'avouaient avec terreur que leur passion était morte, qu'ils avaient tué leur désir en tuant Camille. Le feu se mourait doucement, un grand brasier rose luisait sous les cendres"). 🔸On notera la présence intéressante d'éléments fantastiques, nés des hallucinations des protagonistes : les visages peints sur les toiles de Laurent, représentant Camille "Peu à peu le peintre, qui se renversait sur le divan, crut voir les figures s'animer.
Suite en commentaire ⬇️
🧵Thérèse est élevée par sa tante, la veuve Raquin. Elle grandit aux côtés de son cousin, Camille, souffreteux. Très vite, la jeune femme comprend qu'elle doit réprimer son fort tempérament et se soumettre. Elle épouse Camille par commodité. ▪️La famille déménage à Paris, passage du Pont-Neuf ; le jeune homme a trouvé un emploi à la Compagnie des chemins de fer. Mme Raquin et Thérèse tiennent la mercerie située au rez-de-chaussée de leur appartement.▪️Pour tromper l'ennui, Camille instaure un rituel : la partie de dominos du jeudi soir, à laquelle participent des amis de sa mère. Un jour, il propose à Laurent, un ancien camarade devenu collègue, de l'introduire dans le cercle des joueurs.▪️À la vue de cet homme au corps robuste et désirable, si différent de son mari, Thérèse est traversée par une onde de choc. Très vite, ils deviennent amants, et pour pouvoir jouir pleinement de leur relation, décident de tuer Camille. 🔸3ème roman de Zola, Thérèse Raquin préfigure le naturalisme développé dans le cycle des Rougon Macquart. L'auteur étudie la façon dont deux êtres au tempérament distinct - Thérèse est nerveuse et Laurent sanguin - évoluent au contact l'un de l'autre, dans un environnement restreint et une existence monotone. 🔸C'est un roman sombre où la mort est omniprésente : la mort physique d'abord (le meurtre de Camille, les visites régulières de Laurent à la morgue, décrite avec force détails, la fin tragique des amants), la mort symbolique ensuite (des personnages englués dans une routine dont ils ne semblent pas pouvoir sortir, la passion qui s'éteint une fois le crime commis. "Tous deux s'avouaient avec terreur que leur passion était morte, qu'ils avaient tué leur désir en tuant Camille. Le feu se mourait doucement, un grand brasier rose luisait sous les cendres"). 🔸On notera la présence intéressante d'éléments fantastiques, nés des hallucinations des protagonistes : les visages peints sur les toiles de Laurent, représentant Camille "Peu à peu le peintre, qui se renversait sur le divan, crut voir les figures s'animer. Suite en commentaire ⬇️
🍽️Un chemin de tables🍽️
.
Quand @folio_livres m'a écrit pour me proposer de choisir parmi les nouveautés de la rentrée, je n'ai pas hésité bien longtemps et j'ai tout de suite eu envie de découvrir ce texte de Maylis de Kerangal dont, je l'avoue, j'ignorais totalement l'existence 😅
.
De cette autrice, je n'ai lu que Réparer les vivants que j'avais beaucoup aimé. Et là, je découvre qu'elle a écrit un livre qui raconte les différentes expériences d'un cuisinier. 🔎Sachant que j'adore aller au resto et que j'aime fortement découvrir l'envers du décor, je l'ai immédiatement dévoré (ah ah ah... Blague nulle mais obligatoire pour ce livre #sorrynotsorry ✌️).
.
✒️On retrouve le style si particulier de Maylis de Kerangal, assez haché, rapide. Une écriture qui, selon moi, permet vraiment de refléter le rythme en cuisine. J'ai beaucoup aimé ce texte d'une centaine de pages qui m'a transportée dans un univers bien particulier dont j'ignorais tout !
.
🍴📖Si vous aussi vous êtes fasciné par la restauration, je ne peux que vous conseiller cette lecture !! Alors, tentés ? 🤓
.
Merci @folio_livres pour cet envoi ! 🙏
.
.
.
#bookstagram #avislecture #folio #lireenfolio #maylisdekerangal #unchemindetables #restauration #cuisinier #foodporn #winetime #lenversdudecor #instalivre #livrestagram
🍽️Un chemin de tables🍽️ . Quand @folio_livres m'a écrit pour me proposer de choisir parmi les nouveautés de la rentrée, je n'ai pas hésité bien longtemps et j'ai tout de suite eu envie de découvrir ce texte de Maylis de Kerangal dont, je l'avoue, j'ignorais totalement l'existence 😅 . De cette autrice, je n'ai lu que Réparer les vivants que j'avais beaucoup aimé. Et là, je découvre qu'elle a écrit un livre qui raconte les différentes expériences d'un cuisinier. 🔎Sachant que j'adore aller au resto et que j'aime fortement découvrir l'envers du décor, je l'ai immédiatement dévoré (ah ah ah... Blague nulle mais obligatoire pour ce livre #sorrynotsorry ✌️). . ✒️On retrouve le style si particulier de Maylis de Kerangal, assez haché, rapide. Une écriture qui, selon moi, permet vraiment de refléter le rythme en cuisine. J'ai beaucoup aimé ce texte d'une centaine de pages qui m'a transportée dans un univers bien particulier dont j'ignorais tout ! . 🍴📖Si vous aussi vous êtes fasciné par la restauration, je ne peux que vous conseiller cette lecture !! Alors, tentés ? 🤓 . Merci @folio_livres pour cet envoi ! 🙏 . . . #bookstagram #avislecture #folio #lireenfolio #maylisdekerangal #unchemindetables #restauration #cuisinier #foodporn #winetime #lenversdudecor #instalivre #livrestagram
[Le @mois_imaginaire] 
Avez-vous entendu parler de Luna de Ian McDonald ? « Prenez une pincée de Shakespeare pour l’exacerbation des passions, quelques gouttes de Game of thrones pour les luttes dynastiques, un soupçon de Dallas pour les rivalités familiales, saupoudrez le tout sur la Lune, et vous aurez Luna. » @telerama
[Le @mois_imaginaire] Avez-vous entendu parler de Luna de Ian McDonald ? « Prenez une pincée de Shakespeare pour l’exacerbation des passions, quelques gouttes de Game of thrones pour les luttes dynastiques, un soupçon de Dallas pour les rivalités familiales, saupoudrez le tout sur la Lune, et vous aurez Luna. » @telerama
Excellent, un régal 😍😍. La conquête de l’Ouest et la guerre de sécession vus par un petit soldat. #voslectures #lecturedumoment #lectureaddict #lectricecompulsive #lectriceaddict #lireenfolio #litteratureamericaine #littératureaméricaine #lecturepassion #passionlecture #lecture #livrestagram
📚La Place, Annie Ernaux @folio_livres •
Je lis ce récit, que j’imagine charnière pour l’auteure, après plusieurs autres livres d’Annie Ernaux dans lesquels on devinait déjà cette enfance et ces parents. 
Certains y verront un superbe hommage à son père et son ascension sociale, d’autres seront peut-être gênés voire agacés par la distance mise entre la jeune fille devenue professeur de lettres (et un peu bourgeoise), et ses origines populaires. J’ai été convaincue par la nécessaire distance pour décrire justement et simplement « une vie soumise à la nécessité ». De manière parfois crue, l’auteure décrit des parents normands, après la guerre, essayant de s’élever et de porter leur enfant le plus loin possible,  au risque de ne plus se comprendre.  J’ai aussi compris cette jeune fille entre deux mondes qui n’aura jamais vraiment les codes de la bourgeoisie mais ne sera jamais plus de Y. non plus. •
#annieernaux #lire #annieernaux❤️ #instabook #lireenfolio #folio
📚La Place, Annie Ernaux @folio_livres • Je lis ce récit, que j’imagine charnière pour l’auteure, après plusieurs autres livres d’Annie Ernaux dans lesquels on devinait déjà cette enfance et ces parents. Certains y verront un superbe hommage à son père et son ascension sociale, d’autres seront peut-être gênés voire agacés par la distance mise entre la jeune fille devenue professeur de lettres (et un peu bourgeoise), et ses origines populaires. J’ai été convaincue par la nécessaire distance pour décrire justement et simplement « une vie soumise à la nécessité ». De manière parfois crue, l’auteure décrit des parents normands, après la guerre, essayant de s’élever et de porter leur enfant le plus loin possible, au risque de ne plus se comprendre. J’ai aussi compris cette jeune fille entre deux mondes qui n’aura jamais vraiment les codes de la bourgeoisie mais ne sera jamais plus de Y. non plus. • #annieernaux #lire #annieernaux❤️ #instabook #lireenfolio #folio
📚 "Lolita" de V.Nabokov

On ne présente plus ce classique de la littérature américaine du XXe siècle. Le récit d'un dandy d'origine française, Humbert Humbert, qui ne dissimule pas ou si peu son penchant pour les fillettes de 12 ans, ses nymphettes comme il les appelle. Par la force des choses, il va enfin rencontrer la nymphette de sa vie, Dolores Haze, 12 ans et demi, orpheline de père, fille unique, jalousée par sa mère. Sa Dolly, sa Lola, sa Lolita. En usant de ses charmes et avec l'aide du Ciel, il va devenir son beau père puis son tuteur, l'entraînant dans une errance à travers les États-Unis, à bord de sa Melmoth.

H-H est le méchant par exellence: pédophile, incestueux, manipulateur. Sauf que tout au long des 500 pages de ce roman, c'est lui qui a la parole, il décrit cette escapade comme pour se justifier, car au fond il est le narrateur, la vérité est de son côté.
Même si la seule voix audible est celle d'H-H, Lolita apparaît comme un personnage cruellement attachant, elle évolue, elle complote, derrière les mots naïfs de son amant/tuteur.
Dès l'incipit (un des plus célèbre de la littérature), on comprend que H-H est tout simplement fou de sa nymphette et que de ce fait il ne reculera devant rien. Il l'aime à la fois comme le père qu'il est censé être pour elle et comme un amoureux jaloux, possessif, toxique.
Publié en 1955, Lolita sera censuré dans plusieurs pays, y compris en France. Comme Mme Bovary de Flaubert, cela contribuera bien sûr à son immense succès. 65 ans plus tard, devenu un best-seller confirmé, Lolita n'a rien perdu de son arrogance et de sa cruauté.

PS: J'ai souvent des difficultés avec la littérature anglophone traduite, comme si la traduction créait un plafond de verre entre l'esthétique de départ et le résultat traduit. Ici, ce n'est pas le cas, d'autant + qu'H-H étant français, beaucoup d'expressions le sont aussi dans le texte original. (J'ajoute que Nabokov, qui maîtrisait plusieurs langues, a lui même veillé à la bonne traduction française de son roman)

#lolita #nabokov #folio #lireenfolio #bookworld #livregram #bookgram #instabook #instalivre #lecturedumoment #livreaddict #bookaddict #booklover #littérature #instalecture
📚 "Lolita" de V.Nabokov On ne présente plus ce classique de la littérature américaine du XXe siècle. Le récit d'un dandy d'origine française, Humbert Humbert, qui ne dissimule pas ou si peu son penchant pour les fillettes de 12 ans, ses nymphettes comme il les appelle. Par la force des choses, il va enfin rencontrer la nymphette de sa vie, Dolores Haze, 12 ans et demi, orpheline de père, fille unique, jalousée par sa mère. Sa Dolly, sa Lola, sa Lolita. En usant de ses charmes et avec l'aide du Ciel, il va devenir son beau père puis son tuteur, l'entraînant dans une errance à travers les États-Unis, à bord de sa Melmoth. H-H est le méchant par exellence: pédophile, incestueux, manipulateur. Sauf que tout au long des 500 pages de ce roman, c'est lui qui a la parole, il décrit cette escapade comme pour se justifier, car au fond il est le narrateur, la vérité est de son côté. Même si la seule voix audible est celle d'H-H, Lolita apparaît comme un personnage cruellement attachant, elle évolue, elle complote, derrière les mots naïfs de son amant/tuteur. Dès l'incipit (un des plus célèbre de la littérature), on comprend que H-H est tout simplement fou de sa nymphette et que de ce fait il ne reculera devant rien. Il l'aime à la fois comme le père qu'il est censé être pour elle et comme un amoureux jaloux, possessif, toxique. Publié en 1955, Lolita sera censuré dans plusieurs pays, y compris en France. Comme Mme Bovary de Flaubert, cela contribuera bien sûr à son immense succès. 65 ans plus tard, devenu un best-seller confirmé, Lolita n'a rien perdu de son arrogance et de sa cruauté. PS: J'ai souvent des difficultés avec la littérature anglophone traduite, comme si la traduction créait un plafond de verre entre l'esthétique de départ et le résultat traduit. Ici, ce n'est pas le cas, d'autant + qu'H-H étant français, beaucoup d'expressions le sont aussi dans le texte original. (J'ajoute que Nabokov, qui maîtrisait plusieurs langues, a lui même veillé à la bonne traduction française de son roman) #lolita #nabokov #folio #lireenfolio #bookworld #livregram #bookgram #instabook #instalivre #lecturedumoment #livreaddict #bookaddict #booklover #littérature #instalecture
"Emmène-moi au bout du monde" est le dernier roman publié de Blaise Cendrars. Un roman dont le personnage principal est une vieille actrice qui va connaître un succès théâtral miraculeux. C'est truculent, il y a du Frédéric Dard et du Michel Audiard là dedans, mais bien davantage encore. Une part autobiographique, mais aussi un tableau saisissant du Paris culturel des années 50. Et quel style ! Du grand Cendrars ! #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #blaisecendrars #litteraturefrancaise #readinglist2019
"Emmène-moi au bout du monde" est le dernier roman publié de Blaise Cendrars. Un roman dont le personnage principal est une vieille actrice qui va connaître un succès théâtral miraculeux. C'est truculent, il y a du Frédéric Dard et du Michel Audiard là dedans, mais bien davantage encore. Une part autobiographique, mais aussi un tableau saisissant du Paris culturel des années 50. Et quel style ! Du grand Cendrars ! #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #blaisecendrars #litteraturefrancaise #readinglist2019
"MARTHA : Qu'est-ce que l'automne ? JAN : Un deuxième printemps, où toutes les feuilles sont comme des fleurs". - - Albert Camus, Le Malentendu (1944)

#camus #albertcamus #albertcamusofficial #automne #autumn #otono #printemps #spring #primavera #feuilles #leaves #hojas #fleurs #flowers #flores #lemalentendu #themisunderstanding #elmalentendido #theatre #teatro #folio #gallimard #lireenfolio
"MARTHA : Qu'est-ce que l'automne ? JAN : Un deuxième printemps, où toutes les feuilles sont comme des fleurs". - - Albert Camus, Le Malentendu (1944) #camus #albertcamus #albertcamusofficial #automne #autumn #otono #printemps #spring #primavera #feuilles #leaves #hojas #fleurs #flowers #flores #lemalentendu #themisunderstanding #elmalentendido #theatre #teatro #folio #gallimard #lireenfolio
Aviez-vous lu Le Dieu des Petits Riens ? L’auteure indienne revient en Folio avec «Un roman qui captive et éblouit tant il regorge d’énergie, d’idées et de faits, de scènes précises comme des miniatures ou grandioses comme des symphonies.»
Nathalie Crom, @telerama 📕 «La nuit où Jahanara Bégum lui donna naissance fut la plus heureuse de sa vie. Le lendemain matin, dans la douce chaleur de la chambre, elle démaillota le petit Aftab. Elle explora son corps minuscule sans se presser, au comble du ravissement. C’est à ce moment qu’elle découvrit, niché sous ses parties masculines, un petit organe, à peine formé, mais indubitablement féminin.» Embrassant le destin chaotique de l’Inde contemporaine, l’auteur du Dieu des Petits Riens nous emporte dans un voyage au long cours, des quartiers surpeuplés du Vieux Delhi vers la nouvelle métropole en plein essor et, au-delà, vers la Vallée du Cachemire et les forêts de l’Inde centrale, en compagnie d’un chœur de laissés-pour-compte, des êtres sans cesse brisés par l’Histoire, mais qui ne se rendent jamais.
Aviez-vous lu Le Dieu des Petits Riens ? L’auteure indienne revient en Folio avec «Un roman qui captive et éblouit tant il regorge d’énergie, d’idées et de faits, de scènes précises comme des miniatures ou grandioses comme des symphonies.» Nathalie Crom, @telerama 📕 «La nuit où Jahanara Bégum lui donna naissance fut la plus heureuse de sa vie. Le lendemain matin, dans la douce chaleur de la chambre, elle démaillota le petit Aftab. Elle explora son corps minuscule sans se presser, au comble du ravissement. C’est à ce moment qu’elle découvrit, niché sous ses parties masculines, un petit organe, à peine formé, mais indubitablement féminin.» Embrassant le destin chaotique de l’Inde contemporaine, l’auteur du Dieu des Petits Riens nous emporte dans un voyage au long cours, des quartiers surpeuplés du Vieux Delhi vers la nouvelle métropole en plein essor et, au-delà, vers la Vallée du Cachemire et les forêts de l’Inde centrale, en compagnie d’un chœur de laissés-pour-compte, des êtres sans cesse brisés par l’Histoire, mais qui ne se rendent jamais.
Balançoire (le vers du livre des nouvelles "Les esquisses de la vie").
Sur ma balançoire 
Je ferme les yeux. 
Alors je peux voir 
Le monde mélodieux. 
Sur ma balançoire 
Je suis une coccinelle, 
Un papillon du soir, 
Un coucou, une hirondelle. 
Je suis dans le memoire 
Un cheval de feu 
Et dans mon histoire 
Un éléphant bleu. 
Sur ma balançoire, 
Quand j’ouvre les yeux, 
Le monde parait noir 
Mais je suis heureuse. 
Olga Pazdnikova

@nina.pazdnikova
#worldwriter #écrivains #éclatant #écrivain #romancier #lyrics #poème #verset #versetdujour #vers #freeversepoetry #poèsie #lireenfolio #jaimelire #lirelirelire #jaimeleslivres #jaimelavie #poetique #poètique #livredujour #écrire #livresenfants #livreaddict #balançoires #bonssouvenirs #nouveauroman #bonnespensees #nouvelles #histoires
Balançoire (le vers du livre des nouvelles "Les esquisses de la vie"). Sur ma balançoire Je ferme les yeux. Alors je peux voir Le monde mélodieux. Sur ma balançoire Je suis une coccinelle, Un papillon du soir, Un coucou, une hirondelle. Je suis dans le memoire Un cheval de feu Et dans mon histoire Un éléphant bleu. Sur ma balançoire, Quand j’ouvre les yeux, Le monde parait noir Mais je suis heureuse. Olga Pazdnikova @nina.pazdnikova #worldwriter #écrivains #éclatant #écrivain #romancier #lyrics #poème #verset #versetdujour #vers #freeversepoetry #poèsie #lireenfolio #jaimelire #lirelirelire #jaimeleslivres #jaimelavie #poetique #poètique #livredujour #écrire #livresenfants #livreaddict #balançoires #bonssouvenirs #nouveauroman #bonnespensees #nouvelles #histoires
Suor, de Jorge amado
Un immeuble, à Bahia, à l’escalier sombre et la cour sale. Les appartements ont été compartimentés en de multiples chambres, ou cohabitent des prostituées, des misérables, des descendants d’esclaves, des malades… Jorge Amado s’intéresse aux petits, il dresse le portrait de marginalisés, qui tentent de survivre, entre espoir et résignation. Des personnages souvent drôles et attachants, une littérature qui rappelle combien la culture de ce pays est riche, en dépit de l’image que renvoie le trublion qui le préside actuellement.
#JorgeAmado #Suor #litteraturebresilienne #livrestagram #bookstagram #booklover #lireenfolio
Suor, de Jorge amado Un immeuble, à Bahia, à l’escalier sombre et la cour sale. Les appartements ont été compartimentés en de multiples chambres, ou cohabitent des prostituées, des misérables, des descendants d’esclaves, des malades… Jorge Amado s’intéresse aux petits, il dresse le portrait de marginalisés, qui tentent de survivre, entre espoir et résignation. Des personnages souvent drôles et attachants, une littérature qui rappelle combien la culture de ce pays est riche, en dépit de l’image que renvoie le trublion qui le préside actuellement. #JorgeAmado #Suor #litteraturebresilienne #livrestagram #bookstagram #booklover #lireenfolio
📚
«"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s'en est toujours acquitté : "Des estrades de l'ONU à l'Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l'Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n'ai jamais manqué de mentionner l'existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l'aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m'ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J'ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d'un certain M. Piekielny.» 📚 Petit coup de ❤️ pour ce roman qui m'a donné envie de relire La promesse de l'aube et à travers une enquête m'a plongé dans l'enfance de Romain Gary. Et puis que ce soit M. Piekelny ou d'autres personnages de roman, je me suis effectivement souvent posée la question s'ils ont réellement existé où sont le pur fruit de l'imagination de l'écrivain.
📚 «"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s'en est toujours acquitté : "Des estrades de l'ONU à l'Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l'Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n'ai jamais manqué de mentionner l'existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l'aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m'ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J'ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d'un certain M. Piekielny.» 📚 Petit coup de ❤️ pour ce roman qui m'a donné envie de relire La promesse de l'aube et à travers une enquête m'a plongé dans l'enfance de Romain Gary. Et puis que ce soit M. Piekelny ou d'autres personnages de roman, je me suis effectivement souvent posée la question s'ils ont réellement existé où sont le pur fruit de l'imagination de l'écrivain.
La première fois que j'ai vu La Nuit du chasseur j'ai été fascinée par la noirceur de l'intrigue, par la beauté de l'image, par le jeu de Robert Mitchum qui joue le machiavélique révérend Harry Powell. L'intrigue semble aux premiers abords plutôt simple mais elle nous ramène à nos propres peurs d'enfant. Pendant la crise de 1929, Ben braque une banque et tue des hommes en tentant de fuir la police. Avant d'être arrêté, il a le temps de confier l'argent volé à ses deux enfants, John et Pearl et leur fait promettre de ne jamais révéler la cachette. Avant d'être exécuté, ce père de famille rencontre un révérend en prison qui tente de le faire parler. Cet homme est en prison pour avoir volé une voiture mais il cache de plus terribles crimes : il épouse des veuves, vole leur argent puis les tue. Il décide alors de retrouver la veuve de Ben pour mettre la main sur l'argent. Il comprendra vite que les enfants savent où se trouve l'argent et sera prêt à tout pour les faire parler. Depuis longtemps je désirais lire le roman à l'origine du film mais je redoutais cette lecture. J'avais tort. Le roman de Davis Grubb est un conte noir tout aussi fascinant et effrayant que son adaptation. Il doit l'être encore davantage quand on ne connaît pas le film. Pendant 350 pages, j'ai été la troisième enfant poursuivie par ce monstre dissimulé sous ses apparences de révérend et abandonnée par les adultes inconscients aveuglés par les discours religieux. Le roman installe une atmosphère incroyable où les ombres, les bruits dans les arbres, les reflets de la rivière près de laquelle la famille habite sont omniprésents et créent un décor digne des contes les plus effrayants. Quant à Powell, dont la présence est toujours annoncée par sa voix ou par son ombre, sous les traits de Robert Mitchum ou sous la plume de Davis Grubb, il est tout aussi diabolique, sadique mais fascinant. Pour finir, l'écriture est envoûtante.
#lanuitduchasseur #nightofthehunter
#davisgrubb #grubb #pumpkinautumnchallenge #challengehalloween2019 @folio_livres #lireenfolio #adopteunclassique #classicbooks #instabooks #bookstagram #books #bookslovers #booksaddict #reading #lecture #robertmitchum #thenightofthehunter
La première fois que j'ai vu La Nuit du chasseur j'ai été fascinée par la noirceur de l'intrigue, par la beauté de l'image, par le jeu de Robert Mitchum qui joue le machiavélique révérend Harry Powell. L'intrigue semble aux premiers abords plutôt simple mais elle nous ramène à nos propres peurs d'enfant. Pendant la crise de 1929, Ben braque une banque et tue des hommes en tentant de fuir la police. Avant d'être arrêté, il a le temps de confier l'argent volé à ses deux enfants, John et Pearl et leur fait promettre de ne jamais révéler la cachette. Avant d'être exécuté, ce père de famille rencontre un révérend en prison qui tente de le faire parler. Cet homme est en prison pour avoir volé une voiture mais il cache de plus terribles crimes : il épouse des veuves, vole leur argent puis les tue. Il décide alors de retrouver la veuve de Ben pour mettre la main sur l'argent. Il comprendra vite que les enfants savent où se trouve l'argent et sera prêt à tout pour les faire parler. Depuis longtemps je désirais lire le roman à l'origine du film mais je redoutais cette lecture. J'avais tort. Le roman de Davis Grubb est un conte noir tout aussi fascinant et effrayant que son adaptation. Il doit l'être encore davantage quand on ne connaît pas le film. Pendant 350 pages, j'ai été la troisième enfant poursuivie par ce monstre dissimulé sous ses apparences de révérend et abandonnée par les adultes inconscients aveuglés par les discours religieux. Le roman installe une atmosphère incroyable où les ombres, les bruits dans les arbres, les reflets de la rivière près de laquelle la famille habite sont omniprésents et créent un décor digne des contes les plus effrayants. Quant à Powell, dont la présence est toujours annoncée par sa voix ou par son ombre, sous les traits de Robert Mitchum ou sous la plume de Davis Grubb, il est tout aussi diabolique, sadique mais fascinant. Pour finir, l'écriture est envoûtante. #lanuitduchasseur #nightofthehunter #davisgrubb #grubb #pumpkinautumnchallenge #challengehalloween2019 @folio_livres #lireenfolio #adopteunclassique #classicbooks #instabooks #bookstagram #books #bookslovers #booksaddict #reading #lecture #robertmitchum #thenightofthehunter
{ Concours littéraire }
C’est parti pour le prix Folio des lycéens! 😃 Le cru s’annonce très bon! Espérons qu’il apporte autant de bonheur à mes élèves...
{ Concours littéraire } C’est parti pour le prix Folio des lycéens! 😃 Le cru s’annonce très bon! Espérons qu’il apporte autant de bonheur à mes élèves...
Le sang des autres de Simone de Beauvoir (éd. @folio_livres )
.
.
« J’existe, et elle, libre, solitaire, éternelle, la voilà asservie à mon existence, ne pouvant pas éviter le fait brutal de mon existence, rivée à la suite mécanique de ses moments ; et au bout de la chaîne fatale, atteinte au coeur d’elle-même par l’acier aveugle, la dure présence de métal, ma présence, sa mort. Parce que j’étais là, opaque, inévitable, sans raison. Il aurait fallu ne jamais être. » //
. « Chaque battement de mon coeur jette dans le monde une décision sans recours. […] Il n’y a aucun salut. Pas même l’ivresse du désespoir et la résolution aveugle, puisque tu es là, sur ce lit, dans la lumière sauvage de ta mort. »
//
.
« Responsable de la douceur et de la dureté de mes yeux, de mon histoire, de ma vie, de mon être. J’étais là, devant toi ; et parce que j’étais là, tu m’avais rencontré, sans raison, sans l’avoir voulu : désormais tu pouvais choisir de te rapprocher ou de fuir, mais tu ne pouvais pas empêcher que je n’existe en face de toi. » //
.
« Et l’angoisse éclate, seule dans le vide, par-delà des choses évanouies. Je suis seul. Je suis cette angoisse qui existe seule, malgré moi ; je me confonds avec cette existence aveugle. Malgré moi, et pourtant ne jaillissant que de moi-même. Refuse d’exister : j’existe. Décide d’exister : j’existe. Refuse. Décide. J’existe. Il y aura une aube. » // •
#simonedebeauvoir #lesangdesautres #lireenfolio #litteraturefrancaise #littérature #citation #citationfrançaise #quote #quotes
Le sang des autres de Simone de Beauvoir (éd. @folio_livres ) . . « J’existe, et elle, libre, solitaire, éternelle, la voilà asservie à mon existence, ne pouvant pas éviter le fait brutal de mon existence, rivée à la suite mécanique de ses moments ; et au bout de la chaîne fatale, atteinte au coeur d’elle-même par l’acier aveugle, la dure présence de métal, ma présence, sa mort. Parce que j’étais là, opaque, inévitable, sans raison. Il aurait fallu ne jamais être. » // . « Chaque battement de mon coeur jette dans le monde une décision sans recours. […] Il n’y a aucun salut. Pas même l’ivresse du désespoir et la résolution aveugle, puisque tu es là, sur ce lit, dans la lumière sauvage de ta mort. » // . « Responsable de la douceur et de la dureté de mes yeux, de mon histoire, de ma vie, de mon être. J’étais là, devant toi ; et parce que j’étais là, tu m’avais rencontré, sans raison, sans l’avoir voulu : désormais tu pouvais choisir de te rapprocher ou de fuir, mais tu ne pouvais pas empêcher que je n’existe en face de toi. » // . « Et l’angoisse éclate, seule dans le vide, par-delà des choses évanouies. Je suis seul. Je suis cette angoisse qui existe seule, malgré moi ; je me confonds avec cette existence aveugle. Malgré moi, et pourtant ne jaillissant que de moi-même. Refuse d’exister : j’existe. Décide d’exister : j’existe. Refuse. Décide. J’existe. Il y aura une aube. » // • #simonedebeauvoir #lesangdesautres #lireenfolio #litteraturefrancaise #littérature #citation #citationfrançaise #quote #quotes
LE SQUARE de M. Duras 🖼
.
.
« Non, c’est vrai que nous ne parlons pas des mêmes choses, ce n’est pas ce changement que je désire, de voyager, de voir des villes au bord de la mer. Celui, pour commencer, que je désire, c’est de m’appartenir, de commencer à posséder quelque chose, des objets de peu d’importance mais qui seraient à moi, un endroit à moi. Parfois, tenez, je me prends à rêver d’un fourneau à gaz»!
.
.
Salutations ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une pièce de théâtre dont la lecture a été, malheureusement, un peu décevante .
.
Par le plus grand des hasards deux inconnus, un homme et une femme, se retrouvent assis côte à côte sur le banc d’un jardin public. Pendant une après-midi ils parlent de leur vie, de leurs rêves et de rien. Réplique après réplique, sur le fond d’un amour naissant, on se retrouve face a la vacuité et à la lâcheté de l’existence humaine
.
.
«Une fois, dans ma vie, un certain jour, je n’ai plus désiré vivre du tout. J’avais faim et, comme je n’avais plus rien ce jour-là, il fallait absolument, pour manger à midi, que je travaille. Comme si ce n’était pas là le sort de tout le monde et le mien tout particulièrement ! Tout comme si je n’y étais pas habitué, ce jour là, je n’ai plus voulu vivre parce que, eh bien, je trouvais qu’il n’y avait pas de raison pour ce que cela continue encore pour moi comme cela continuait pour tout le monde… J’ai mis un jour entier à me réhabituer, puis, bien sûr, je suis allé au marché avec ma valise, et j’ai remangé» .
.
Si j’ai trouvé les thèmes, et notamment celui de l’institution du mariage, passionnants, le style a été pour moi un frein qui m’a empêché de pénétrer pleinement dans l’histoire. En effet, j’ai trouvé les dialogues quelque peu répétitifs et le développement des personnages un peu trop succinct
.
.
«Oui, peut-être qu’on ne devrait jamais parler. Dès qu’on le fait, c’est comme si on retrouver une délicieuse habitude qu’on aurait délaissé. Même si, cette habitude, on ne l’a jamais eue»
LE SQUARE de M. Duras 🖼 . . « Non, c’est vrai que nous ne parlons pas des mêmes choses, ce n’est pas ce changement que je désire, de voyager, de voir des villes au bord de la mer. Celui, pour commencer, que je désire, c’est de m’appartenir, de commencer à posséder quelque chose, des objets de peu d’importance mais qui seraient à moi, un endroit à moi. Parfois, tenez, je me prends à rêver d’un fourneau à gaz»! . . Salutations ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une pièce de théâtre dont la lecture a été, malheureusement, un peu décevante . . Par le plus grand des hasards deux inconnus, un homme et une femme, se retrouvent assis côte à côte sur le banc d’un jardin public. Pendant une après-midi ils parlent de leur vie, de leurs rêves et de rien. Réplique après réplique, sur le fond d’un amour naissant, on se retrouve face a la vacuité et à la lâcheté de l’existence humaine . . «Une fois, dans ma vie, un certain jour, je n’ai plus désiré vivre du tout. J’avais faim et, comme je n’avais plus rien ce jour-là, il fallait absolument, pour manger à midi, que je travaille. Comme si ce n’était pas là le sort de tout le monde et le mien tout particulièrement ! Tout comme si je n’y étais pas habitué, ce jour là, je n’ai plus voulu vivre parce que, eh bien, je trouvais qu’il n’y avait pas de raison pour ce que cela continue encore pour moi comme cela continuait pour tout le monde… J’ai mis un jour entier à me réhabituer, puis, bien sûr, je suis allé au marché avec ma valise, et j’ai remangé» . . Si j’ai trouvé les thèmes, et notamment celui de l’institution du mariage, passionnants, le style a été pour moi un frein qui m’a empêché de pénétrer pleinement dans l’histoire. En effet, j’ai trouvé les dialogues quelque peu répétitifs et le développement des personnages un peu trop succinct . . «Oui, peut-être qu’on ne devrait jamais parler. Dès qu’on le fait, c’est comme si on retrouver une délicieuse habitude qu’on aurait délaissé. Même si, cette habitude, on ne l’a jamais eue»
En plein challenge Décadent (#octobre Décadent), j'ai rencontré l'autrice Rachilde, morte depuis cent ans. Elle aurait fait une si bonne militante féministe aujourd'hui. Elle est de la tempe des femmes insoumises, celles qui ecrivent et ne se censurent pas, celles qui combattent en transformant leur douleur passée dans un roman.
Elle était décadente avec toutes les obsessions propres à ce mouvement. La mort, la Femme, la maladie mentale, le vice... Contre cette morale positiviste, contre cette domination masculine, elle a posé entre les lignes des questionnements vibrants d'actualité.
Marie comme une Lilith indépendante, intelligente ; une femme, enfin, enchanteresse et vengeresse. Le thème de le déception apparaît sous les paroles sexistes d'un père qui regrette d'avoir pour engeance une fille, symbole de faiblesse, symbole de perversion. Ce symbole de la Femme double et humide que l'on retrouve dans La Bas de Huysmans ou L'Eve Future de Villiers de L'Isle Adam. Marie est pleine, pleine de ressource contre cette maltraitance subie dans l'enfance. Grandie, elle dominera, pourfendra ces hommes représentés avec ironie. Le cynisme d'une femme autrice jaillit et éclate le quatrième mur... Peut être.
J'aimerai le croire et, par choix, je ne contextualise pas. Je dirai simplement que ces actes narrés ont été reçus par les lecteurs de l'époque comme une image de malade mentale, de meurtrière ne pouvant etre sauvée. Invisibilisé cette face féministe, véritable plaidoyer. Rachilde était-elle consciente que ses phrases se liraient comme un charme dont j'avais besoin pour augmenter ma confiance et mon estime d'être l'une de ses creatures si mal vue et si mal appréciée.
En plein challenge Décadent (#octobre Décadent), j'ai rencontré l'autrice Rachilde, morte depuis cent ans. Elle aurait fait une si bonne militante féministe aujourd'hui. Elle est de la tempe des femmes insoumises, celles qui ecrivent et ne se censurent pas, celles qui combattent en transformant leur douleur passée dans un roman. Elle était décadente avec toutes les obsessions propres à ce mouvement. La mort, la Femme, la maladie mentale, le vice... Contre cette morale positiviste, contre cette domination masculine, elle a posé entre les lignes des questionnements vibrants d'actualité. Marie comme une Lilith indépendante, intelligente ; une femme, enfin, enchanteresse et vengeresse. Le thème de le déception apparaît sous les paroles sexistes d'un père qui regrette d'avoir pour engeance une fille, symbole de faiblesse, symbole de perversion. Ce symbole de la Femme double et humide que l'on retrouve dans La Bas de Huysmans ou L'Eve Future de Villiers de L'Isle Adam. Marie est pleine, pleine de ressource contre cette maltraitance subie dans l'enfance. Grandie, elle dominera, pourfendra ces hommes représentés avec ironie. Le cynisme d'une femme autrice jaillit et éclate le quatrième mur... Peut être. J'aimerai le croire et, par choix, je ne contextualise pas. Je dirai simplement que ces actes narrés ont été reçus par les lecteurs de l'époque comme une image de malade mentale, de meurtrière ne pouvant etre sauvée. Invisibilisé cette face féministe, véritable plaidoyer. Rachilde était-elle consciente que ses phrases se liraient comme un charme dont j'avais besoin pour augmenter ma confiance et mon estime d'être l'une de ses creatures si mal vue et si mal appréciée.
#VendrediLecture avec un livre très attendu en Folio ! «Au cœur de cet exercice d’admiration, David Hockney n’est pas seulement l’artiste qui aime les piscines, les beaux garçons, les arbres et la campagne anglaise. Il apparaît également comme un héros fragile. Catherine Cusset brosse le portrait d’un ami qu’elle n’a jamais rencontré.» @lobs 
Né en 1937 en Angleterre, David Hockney a secoué le monde de l’art avec une vitalité et une liberté qu’aucun chagrin n’a su entamer. Sous la plume incisive de Catherine Cusset, ce livre raconte la puissance salvatrice de la création et dresse un portrait haut en couleur du peintre anglais vivant le plus connu.

#DavidHockney #viededavidhockney #CatherineCusset #lireenfolio #bookstagram
#VendrediLecture avec un livre très attendu en Folio ! «Au cœur de cet exercice d’admiration, David Hockney n’est pas seulement l’artiste qui aime les piscines, les beaux garçons, les arbres et la campagne anglaise. Il apparaît également comme un héros fragile. Catherine Cusset brosse le portrait d’un ami qu’elle n’a jamais rencontré.» @lobs Né en 1937 en Angleterre, David Hockney a secoué le monde de l’art avec une vitalité et une liberté qu’aucun chagrin n’a su entamer. Sous la plume incisive de Catherine Cusset, ce livre raconte la puissance salvatrice de la création et dresse un portrait haut en couleur du peintre anglais vivant le plus connu. #DavidHockney #viededavidhockney #CatherineCusset #lireenfolio #bookstagram
🇵🇪 Pérou.
Un peu un classique, du moins le roman le plus connu de l’auteur péruvien Mario Vargas Llosa. J’apprécie comment il évoque les conditions de vie et la population de différentes régions du Pérou contemporain, par contre j’ai du mal avec ses personnages toujours très masculins. Les femmes de ces romans sont aussi souvent des prostituées ou elles n’ont un rôle que très secondaire.. Avez-vous déjà lu Mario Vargas Llosa? Avez-vous remarqué la même chose? 
#bookstagram #instalivre #livre #livro #book #lireenfolio #livreaddict #librairielechange #secondhandbooks #litteraturelatinoaméricaine #mariovargasllosa #lireenpoche
🇵🇪 Pérou. Un peu un classique, du moins le roman le plus connu de l’auteur péruvien Mario Vargas Llosa. J’apprécie comment il évoque les conditions de vie et la population de différentes régions du Pérou contemporain, par contre j’ai du mal avec ses personnages toujours très masculins. Les femmes de ces romans sont aussi souvent des prostituées ou elles n’ont un rôle que très secondaire.. Avez-vous déjà lu Mario Vargas Llosa? Avez-vous remarqué la même chose? #bookstagram #instalivre #livre #livro #book #lireenfolio #livreaddict #librairielechange #secondhandbooks #litteraturelatinoaméricaine #mariovargasllosa #lireenpoche
■ Vendredi ■

J’ai une vie personnelle un peu mouvementée ces temps, je n’ai donc pas pu poster hier, mais me revoilà !

J’avais absolument adoré “l’insoutenable légèreté de l’être” de Kundera, mais j’ai eu plus de peine avec la plaisanterie.

Est-ce que il y a des lectures de Kundera ici pour me suggérer le prochain roman à lire de lui ?

#kundera #roman #lecture
■ Vendredi ■ J’ai une vie personnelle un peu mouvementée ces temps, je n’ai donc pas pu poster hier, mais me revoilà ! J’avais absolument adoré “l’insoutenable légèreté de l’être” de Kundera, mais j’ai eu plus de peine avec la plaisanterie. Est-ce que il y a des lectures de Kundera ici pour me suggérer le prochain roman à lire de lui ? #kundera #roman #lecture
📚 #VendrediLecture 
Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani 🇫🇷 2014 Premier roman
Adèle est mariée à Richard et ils ont un fils, Lucien. Elle est journaliste à Paris et ce métier lui convient parfaitement. Elle est libre de multiplier les rencontres avec les hommes et d’assouvir, sans pourtant jamais y parvenir, son addiction au sexe.
Avec son style froid qui laisse toute la place au lecteur et qui accroît notre malaise, Leïla Slimani s’attaque à un des derniers tabous de notre société. On sait tout d’Adèle, son plaisir ou souvent l’absence de plaisir, le besoin avant tout, ses stratégies, ses justifications, ses manques. C’est aussi le portrait d’une épouse et d’une mère de famille à la recherche d’un ogre qui doit sauver les apparences.  Un roman unique.
Leïla Slimani sera présente à la mediathèque de @villedeclichy le 17 octobre pour une rencontre en partenariat avec la @librairievilleneuveclichy.
extrait : « Elle efface immédiatement le message. Elle est furieuse. Elle a rencontré ce type pendant un colloque à Madrid, il y a un mois. Personne n’avait envie de travailler. Les journalistes ne pensaient qu’à profiter de l’alcool gratuit et de leurs chambres de luxe payées par un think-tank aux financements opaques. Elle a suivi Nicolas dans sa chambre, vers trois heures du matin. Il avait un nez busqué et de très beaux cheveux. Ils ont fait l’amour, bêtement. Il n’arrêtait pas de la pincer, de la mordre. Elle ne lui a pas demandé de mettre un préservatif. Elle était soûle, c’est vrai, mais elle l’a laissé la sodomiser sans préservatif.
Le lendemain matin, dans le hall de l’hôtel, elle s’est montrée glaciale. Elle n’a pas dit un mot dans la voiture qui les menait à l’aéroport. Il semblait surpris, déboussolé. Il n’a pas eu l’air de comprendre qu’il la dégoûtait. »
#Instabook #bookstagram #lecture #roman #instagood #PicOfTheDay #booklover #Littérature #Litterature #bookworm #instalivre #jaimelire #instapic #lecturedujour #onalu #instalecture #LectureEnCours #LectureDuMoment #ReadingIsSexy #instadaily #instadailypic #pictureoftheday #livrestagram #DansLeJardinDeLOgre #LeïlaSlimani #LireEnFolio #Folio
📚 #VendrediLecture Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani 🇫🇷 2014 Premier roman Adèle est mariée à Richard et ils ont un fils, Lucien. Elle est journaliste à Paris et ce métier lui convient parfaitement. Elle est libre de multiplier les rencontres avec les hommes et d’assouvir, sans pourtant jamais y parvenir, son addiction au sexe. Avec son style froid qui laisse toute la place au lecteur et qui accroît notre malaise, Leïla Slimani s’attaque à un des derniers tabous de notre société. On sait tout d’Adèle, son plaisir ou souvent l’absence de plaisir, le besoin avant tout, ses stratégies, ses justifications, ses manques. C’est aussi le portrait d’une épouse et d’une mère de famille à la recherche d’un ogre qui doit sauver les apparences. Un roman unique. Leïla Slimani sera présente à la mediathèque de @villedeclichy le 17 octobre pour une rencontre en partenariat avec la @librairievilleneuveclichy. extrait : « Elle efface immédiatement le message. Elle est furieuse. Elle a rencontré ce type pendant un colloque à Madrid, il y a un mois. Personne n’avait envie de travailler. Les journalistes ne pensaient qu’à profiter de l’alcool gratuit et de leurs chambres de luxe payées par un think-tank aux financements opaques. Elle a suivi Nicolas dans sa chambre, vers trois heures du matin. Il avait un nez busqué et de très beaux cheveux. Ils ont fait l’amour, bêtement. Il n’arrêtait pas de la pincer, de la mordre. Elle ne lui a pas demandé de mettre un préservatif. Elle était soûle, c’est vrai, mais elle l’a laissé la sodomiser sans préservatif. Le lendemain matin, dans le hall de l’hôtel, elle s’est montrée glaciale. Elle n’a pas dit un mot dans la voiture qui les menait à l’aéroport. Il semblait surpris, déboussolé. Il n’a pas eu l’air de comprendre qu’il la dégoûtait. » #Instabook #bookstagram #lecture #roman #instagood #PicOfTheDay #booklover #Littérature #Litterature #bookworm #instalivre #jaimelire #instapic #lecturedujour #onalu #instalecture #LectureEnCours #LectureDuMoment #ReadingIsSexy #instadaily #instadailypic #pictureoftheday #livrestagram #DansLeJardinDeLOgre #LeïlaSlimani #LireEnFolio #Folio
L’auteur écrit à Elle, cette femme, italienne, belle, cultivée, croisée quelques jours. Des souvenirs posés un matin après son départ pour éviter l’oubli. Il l’a tant aimée. C’était il y a peu, lors d’un séminaire, une parenthèse intense et platonique.
🌹
Les sentiments sont brefs mais violents ; Elle est parfaite. Son sourire, son léger accent, sa grâce, sa répartie, cette vivacité qui la distingue. Elle le subjugue mais le brise aux mots « mon compagnon ». Il s’était pris à rêver.
🌹
Les jours s’étirent et les soirées subliment les échanges. Il raconte. Décortique. La passion s’invite, foudroyante et éphémère. 80 pages écrites pour Elle. Pour Lui. Intimes. Presque trop. Ils m’ont paru être ceux d’un journal, des mots précieux que l’on garde pour soi, si personnels dans l’universalité de l’amour. Un secret.
🌹
J’ai lu avec le sentiment d’être indiscrète. D’avoir ouvert un livre qui ne m’était pas destinée, pas plus qu’aux autres, le carnet d’un homme trouvé et parcouru sans consentement. Je m’interroge alors : tout peut-il être partagé ?
🌹
Un texte dont j’ai beaucoup aimé le style, mais dont le contenu m’a quelque peu dérangée.
🌹
.
.
#lireenfolio #folio #lavieprinciere #marcpautrel #roman #amour #passion #book #bookstagram #livre #livrestagram #lecture #litterature #jaimelire #bibliophile #livrophile #lire #bloglitteraire
L’auteur écrit à Elle, cette femme, italienne, belle, cultivée, croisée quelques jours. Des souvenirs posés un matin après son départ pour éviter l’oubli. Il l’a tant aimée. C’était il y a peu, lors d’un séminaire, une parenthèse intense et platonique. 🌹 Les sentiments sont brefs mais violents ; Elle est parfaite. Son sourire, son léger accent, sa grâce, sa répartie, cette vivacité qui la distingue. Elle le subjugue mais le brise aux mots « mon compagnon ». Il s’était pris à rêver. 🌹 Les jours s’étirent et les soirées subliment les échanges. Il raconte. Décortique. La passion s’invite, foudroyante et éphémère. 80 pages écrites pour Elle. Pour Lui. Intimes. Presque trop. Ils m’ont paru être ceux d’un journal, des mots précieux que l’on garde pour soi, si personnels dans l’universalité de l’amour. Un secret. 🌹 J’ai lu avec le sentiment d’être indiscrète. D’avoir ouvert un livre qui ne m’était pas destinée, pas plus qu’aux autres, le carnet d’un homme trouvé et parcouru sans consentement. Je m’interroge alors : tout peut-il être partagé ? 🌹 Un texte dont j’ai beaucoup aimé le style, mais dont le contenu m’a quelque peu dérangée. 🌹 . . #lireenfolio #folio #lavieprinciere #marcpautrel #roman #amour #passion #book #bookstagram #livre #livrestagram #lecture #litterature #jaimelire #bibliophile #livrophile #lire #bloglitteraire
"Comme chaque fois que je cesse de consigner le présent, j'ai l'impression de me retirer du mouvement du monde, de renoncer non seulement à dire mon époque mais à la voir. Parce que voir pour écrire, c'est voir autrement. C'est distinguer des objets, des individus, des mécanismes et leur conférer valeur d'existence." #AnnieErnaux #regardeleslumieresmonamour #folio #lireenfolio #lire #lecture #livre #litteraturefrancaise #literaturafrancesa #libro #leer #megustaleer #lectura #leoycomparto #book #bookstagram #bookworm #booklover #instalibro #instabook #instalivre
"Comme chaque fois que je cesse de consigner le présent, j'ai l'impression de me retirer du mouvement du monde, de renoncer non seulement à dire mon époque mais à la voir. Parce que voir pour écrire, c'est voir autrement. C'est distinguer des objets, des individus, des mécanismes et leur conférer valeur d'existence." #AnnieErnaux #regardeleslumieresmonamour #folio #lireenfolio #lire #lecture #livre #litteraturefrancaise #literaturafrancesa #libro #leer #megustaleer #lectura #leoycomparto #book #bookstagram #bookworm #booklover #instalibro #instabook #instalivre
[Le @mois_imaginaire ] ✨✨ Concours Folio SF ✨✨ Ce mois-ci, la littérature de l’imaginaire est à l’honneur : dites-nous en commentaire quel est votre Folio SF préféré pour tenter de gagner une superbe illustration de Manchu ! 
N’hésitez pas à consulter notre catalogue sur le site pour découvrir nos centaines de titres #FolioSF !

#FolioSf #concours #jeuconcours #concoursSf #litteratureSf #lireenfolio #manchu
[Le @mois_imaginaire ] ✨✨ Concours Folio SF ✨✨ Ce mois-ci, la littérature de l’imaginaire est à l’honneur : dites-nous en commentaire quel est votre Folio SF préféré pour tenter de gagner une superbe illustration de Manchu ! N’hésitez pas à consulter notre catalogue sur le site pour découvrir nos centaines de titres #FolioSF ! #FolioSf #concours #jeuconcours #concoursSf #litteratureSf #lireenfolio #manchu
👼 "Ce n'est pas tant la mort, mais sa crainte, qui sans cesse me tue, me sauve et me défend d'une femme cruelle et basse"
~
∆Miche Ange

#paris#france#michelange#citation#books#instabook#bookstragram#picoftheday#blue#pink#sky#clouds#bookaholic#readforpleasure#lireenfolio
👼 "Ce n'est pas tant la mort, mais sa crainte, qui sans cesse me tue, me sauve et me défend d'une femme cruelle et basse" ~ ∆Miche Ange #paris#france#michelange#citation#books#instabook#bookstragram#picoftheday#blue#pink#sky#clouds#bookaholic#readforpleasure#lireenfolio
✨✨ Concours @folio_livres SF ✨✨ Ce mois-ci, la littérature de l’imaginaire est à l’honneur : dites-nous en commentaire quel est votre #FolioSF préféré pour tenter de gagner cette superbe illustration de Manchu ! 
N’hésitez pas à consulter le catalogue sur le site de @folio_livres pour découvrir des centaines de titres Folio SF !

#lemoisdelimaginaire #lireenfolio #manchu #foliosf #litteraturefantastique #concours #jeuconcours #bookstagram
✨✨ Concours @folio_livres SF ✨✨ Ce mois-ci, la littérature de l’imaginaire est à l’honneur : dites-nous en commentaire quel est votre #FolioSF préféré pour tenter de gagner cette superbe illustration de Manchu ! N’hésitez pas à consulter le catalogue sur le site de @folio_livres pour découvrir des centaines de titres Folio SF ! #lemoisdelimaginaire #lireenfolio #manchu #foliosf #litteraturefantastique #concours #jeuconcours #bookstagram
« La nature nous a créés avec la faculté de tout désirer et l’impuissance de tout obtenir . » - Machiavel (le prince). ♟
.
Je serais curieuse de savoir quelle est votre lecture du moment?! .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
#machiavel #leprincedemachiavel  #livrestagram #echecetmat #blogueuse #instagrameuse #italiana #frenchgirl #citations #lireenfolio
« La nature nous a créés avec la faculté de tout désirer et l’impuissance de tout obtenir . » - Machiavel (le prince). ♟ . Je serais curieuse de savoir quelle est votre lecture du moment?! . . . . . . . . . . . #machiavel #leprincedemachiavel #livrestagram #echecetmat #blogueuse #instagrameuse #italiana #frenchgirl #citations #lireenfolio
Tous lecteurs à une âme de collectionneur , vous serez heureux de trouver’ the reader ´ Conçu pour supporter vos bijoux ainsi que leur savoir.Dispo sur mongooste.com
Cliquez sur le lien du bio @mongoooste 
#livre #livres #lire #lecturedumoment #lectures #jaimelire #obscure #nuit #lireenfolio #instalivre #metal #decomaison #deco
Tous lecteurs à une âme de collectionneur , vous serez heureux de trouver’ the reader ´ Conçu pour supporter vos bijoux ainsi que leur savoir.Dispo sur mongooste.com Cliquez sur le lien du bio @mongoooste #livre #livres #lire #lecturedumoment #lectures #jaimelire #obscure #nuit #lireenfolio #instalivre #metal #decomaison #deco
[ Le @mois_imaginaire ] ✨
Nos nouveautés Folio SF d’octobre sont signées Jo Walton, Karin Tidbeck et Adrian Tchaikovsky ! ✨
L’auteure de Mes vrais enfants revient avec Les griffes et les crocs, un hommage aux romans victoriens d’Anthony Trollope. Délicieuse chronique d’une société de cannibales à écailles, Les Griffes et les Crocs a reçu le World Fantasy Award. Vous n’avez jamais lu un « roman de dragons » comme celui-ci. ✨
Amatka de Karin Tidbeck est une colonie sans soleil, enclavée dans un désert glacial. Un lieu interdit à la dissidence et aux sentiments, espace exigu où la liberté niche dans les recoins obscurs du langage, est une communauté égalitaire et heureuse mais totalement figée. Ici, seuls les mots façonnent la réalité et protègent le collectif du chaos. Vanja arrive à Amatka pour réaliser une étude de marché. Peu à peu, les allusions séditieuses du bibliothécaire, les contradictions du comité et la désagrégation inhabituelle des objets la troublent, attisent ses doutes et ravivent des interrogations enfouies. ✨
Dans la toile du temps, la Terre est au plus mal… Ses derniers habitants n’ont plus qu’un seul espoir : coloniser le «Monde de Kern», une planète lointaine, spécialement terraformée pour l’espèce humaine. Mais sur ce «monde vert» paradisiaque, tout ne s’est pas déroulé comme les scientifiques s’y attendaient. Une autre espèce que celle qui était prévue, aidée par un nanovirus, s’est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n’a pas du tout l’intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible semble inévitable.
[ Le @mois_imaginaire ] ✨ Nos nouveautés Folio SF d’octobre sont signées Jo Walton, Karin Tidbeck et Adrian Tchaikovsky ! ✨ L’auteure de Mes vrais enfants revient avec Les griffes et les crocs, un hommage aux romans victoriens d’Anthony Trollope. Délicieuse chronique d’une société de cannibales à écailles, Les Griffes et les Crocs a reçu le World Fantasy Award. Vous n’avez jamais lu un « roman de dragons » comme celui-ci. ✨ Amatka de Karin Tidbeck est une colonie sans soleil, enclavée dans un désert glacial. Un lieu interdit à la dissidence et aux sentiments, espace exigu où la liberté niche dans les recoins obscurs du langage, est une communauté égalitaire et heureuse mais totalement figée. Ici, seuls les mots façonnent la réalité et protègent le collectif du chaos. Vanja arrive à Amatka pour réaliser une étude de marché. Peu à peu, les allusions séditieuses du bibliothécaire, les contradictions du comité et la désagrégation inhabituelle des objets la troublent, attisent ses doutes et ravivent des interrogations enfouies. ✨ Dans la toile du temps, la Terre est au plus mal… Ses derniers habitants n’ont plus qu’un seul espoir : coloniser le «Monde de Kern», une planète lointaine, spécialement terraformée pour l’espèce humaine. Mais sur ce «monde vert» paradisiaque, tout ne s’est pas déroulé comme les scientifiques s’y attendaient. Une autre espèce que celle qui était prévue, aidée par un nanovirus, s’est parfaitement adaptée à ce nouvel environnement et elle n’a pas du tout l’intention de laisser sa place. Le choc de deux civilisations aussi différentes que possible semble inévitable.
Dans la couette, au réveil, j'aime lire quelques cinquantaine de pages avant ma journée. Je sais que je passerai des moments heureux si j'ai débuté mon jour à lire.
René Barjavel ne résonnait pas mielleusement à mes oreilles, ayant lu Ravage, je fus un peu dégoutée des la première rencontre.
Ce fut une surprise, une brise fraîche directement sur mon sourire joyeux, émerveillé. Arthur et sa table ronde. Guenievre et son amour l'audit, interdit. Perceval le si naïf. Et Merlin. L'enchanteur. Barjavel sait mêler les tons tantôt tragiques, tantôt poétiques. Les descriptions virevoltent pour atteindre le cœur, y construire un nid. Tout est beau, tout est merveil, tout est coloré. Comme des images défilant face à nos rétine émerveillée et passionnées.
.
#bookstagram #booking #livraddict #livrestagram #renébarjavel #lireenfolio #bookphotography #mood #cosyhome #fantasy #merveilleux
Dans la couette, au réveil, j'aime lire quelques cinquantaine de pages avant ma journée. Je sais que je passerai des moments heureux si j'ai débuté mon jour à lire. René Barjavel ne résonnait pas mielleusement à mes oreilles, ayant lu Ravage, je fus un peu dégoutée des la première rencontre. Ce fut une surprise, une brise fraîche directement sur mon sourire joyeux, émerveillé. Arthur et sa table ronde. Guenievre et son amour l'audit, interdit. Perceval le si naïf. Et Merlin. L'enchanteur. Barjavel sait mêler les tons tantôt tragiques, tantôt poétiques. Les descriptions virevoltent pour atteindre le cœur, y construire un nid. Tout est beau, tout est merveil, tout est coloré. Comme des images défilant face à nos rétine émerveillée et passionnées. . #bookstagram #booking #livraddict #livrestagram #renébarjavel #lireenfolio #bookphotography #mood #cosyhome #fantasy #merveilleux
● Sur le blog ●

Je reviens à mes premières amours. Kessel, longtemps chéri comme un grand-père (troisième homme de ma vie, disais-je alors), lu abondamment il y a quelques années et tristement délaissé depuis, par manque de temps pour mon panthéon personnel... L'immense Kessel, sa plume de sel et de fer, ses voyages innombrables et périlleux livrés en feuilletons dans les journaux d'époque, ce regard si clairvoyant, si prompt à dresser de justes portraits, à nous faire aimer les hommes, leur bravoure, leur folie ! [ La suite - exaltée, naturellement - est sur le blog ● Lien dans la bio. ]

#lavalléedesrubis
#josephkessel #mogok @folio_livres #lireenfolio #kesselforever #kesselmania
● Sur le blog ● Je reviens à mes premières amours. Kessel, longtemps chéri comme un grand-père (troisième homme de ma vie, disais-je alors), lu abondamment il y a quelques années et tristement délaissé depuis, par manque de temps pour mon panthéon personnel... L'immense Kessel, sa plume de sel et de fer, ses voyages innombrables et périlleux livrés en feuilletons dans les journaux d'époque, ce regard si clairvoyant, si prompt à dresser de justes portraits, à nous faire aimer les hommes, leur bravoure, leur folie ! [ La suite - exaltée, naturellement - est sur le blog ● Lien dans la bio. ] #lavalléedesrubis #josephkessel #mogok @folio_livres #lireenfolio #kesselforever #kesselmania
Je cherchais â lire un grand roman se déroulant sous l'Occupation, je l'ai trouvé avec "Suite française", d'Irène Nemirovski. J'ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé. #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #litteraturefrancaise #readinglist2019 #irenenemirovski
Je cherchais â lire un grand roman se déroulant sous l'Occupation, je l'ai trouvé avec "Suite française", d'Irène Nemirovski. J'ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé. #lire #lecture #livre #litterature #meslivres #book #bookstagram #instabook #instalivres #belleslectureslesgens #jailupourvous #lismoica #luetadoré #lefilrougelit #roman #livrepoche #lireenfolio #litteraturefrancaise #readinglist2019 #irenenemirovski
■ Lundi ■

Les trois mousquetaires était le premier livre que j'ai lu de Dumas. Il m'avait profondément marqué et surpris par sa modernité, moi qui imaginais un style lent et pompeux. Je ne me suis pas ennuyé une seule fois.

Prochains sur la liste : 20 ans après et le Vicomte de Bragelonne, deux bons pavés également !

Quel est votre Dumas préféré ?

#alexandredumas #dumas #lireenfolio

@folio_livres
■ Lundi ■ Les trois mousquetaires était le premier livre que j'ai lu de Dumas. Il m'avait profondément marqué et surpris par sa modernité, moi qui imaginais un style lent et pompeux. Je ne me suis pas ennuyé une seule fois. Prochains sur la liste : 20 ans après et le Vicomte de Bragelonne, deux bons pavés également ! Quel est votre Dumas préféré ? #alexandredumas #dumas #lireenfolio @folio_livres
Pourquoi lire les classiques, Italo Calvino. 
Folio vous souhaite un excellent lundi ! 
#lundicitation #instaquote #quotesoftheday #citationdujour #citationlitterature #lireenfolio #Bookstagram #italocalvino #pourquoilirelesclassiques
Pourquoi lire les classiques, Italo Calvino. Folio vous souhaite un excellent lundi ! #lundicitation #instaquote #quotesoftheday #citationdujour #citationlitterature #lireenfolio #Bookstagram #italocalvino #pourquoilirelesclassiques
Dans La terre, nous suivons une famille de paysans, les Fouan, durant une période assez longue. Plongé dans l’ambiance paysanne du dix-neuvième siècle, je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit aussi sombre au début de ma lecture !
L’ambiance familiale est déjà assez spéciale : les trois enfants du vieux Fouan sont mesquins et jaloux, et ils feraient tout pour obtenir une plus grande part de l’héritage familial que les autres. Lorsque leur père décide de les faire hériter précocement, il ne s’attend pas à ce que ses enfants soient aussi ingrats envers lui et va vite déchanter..
•
En parallèle, nous suivons également la jeune Françoise qui vit avec sa sœur Lise et son beau-frère Buteau, l’un des pires personnages de Zola selon moi de part les violences qu’il fait subir à l’ensemble de sa famille et ses (très) nombreuses tentatives de viol durant tout le roman.
Certains passages m’ont beaucoup faire rire, surtout ceux où l’on suit Jesus-Christ, le fils du vieux Fouan, qui s’amuse régulièrement à peter avec sa fille, entraînant des situations très cocasses !
•
Si vous aimez les histoires sombres et les personnages remplis de vice, vous allez être servis avec La Terre : viol, violences, scènes sexuelles assez crues, trahisons, hypocrisie, mensonges et même meurtres, ce livre est définitivement le « pire » roman de Zola, et c’est pourquoi je vous le recommande vivement !
•
4/5
•
#lireenfolio #folioclassique #zola #rougonmacquart #emilezola #laterre #frenchliterature #classicliterature #litteraturefrancaise #litteratureclassique #bookstagram #booksofinstagram #bookreview #adopteunclassique
Dans La terre, nous suivons une famille de paysans, les Fouan, durant une période assez longue. Plongé dans l’ambiance paysanne du dix-neuvième siècle, je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit aussi sombre au début de ma lecture ! L’ambiance familiale est déjà assez spéciale : les trois enfants du vieux Fouan sont mesquins et jaloux, et ils feraient tout pour obtenir une plus grande part de l’héritage familial que les autres. Lorsque leur père décide de les faire hériter précocement, il ne s’attend pas à ce que ses enfants soient aussi ingrats envers lui et va vite déchanter.. • En parallèle, nous suivons également la jeune Françoise qui vit avec sa sœur Lise et son beau-frère Buteau, l’un des pires personnages de Zola selon moi de part les violences qu’il fait subir à l’ensemble de sa famille et ses (très) nombreuses tentatives de viol durant tout le roman. Certains passages m’ont beaucoup faire rire, surtout ceux où l’on suit Jesus-Christ, le fils du vieux Fouan, qui s’amuse régulièrement à peter avec sa fille, entraînant des situations très cocasses ! • Si vous aimez les histoires sombres et les personnages remplis de vice, vous allez être servis avec La Terre : viol, violences, scènes sexuelles assez crues, trahisons, hypocrisie, mensonges et même meurtres, ce livre est définitivement le « pire » roman de Zola, et c’est pourquoi je vous le recommande vivement ! • 4/5 • #lireenfolio #folioclassique #zola #rougonmacquart #emilezola #laterre #frenchliterature #classicliterature #litteraturefrancaise #litteratureclassique #bookstagram #booksofinstagram #bookreview #adopteunclassique
"Le liseur" de Bernhard Schlink
Pages : 243
Thème abordés : nazisme, amour , juge
Prix Laure Bataillon, 1997
@folio_livres
---
AVIS
-----
Ce petit bijou raconte l'histoire d'un adolescent de 15 ans, Michael, qui est atteind de jaunisse fait la rencontre d'une femme de 35 ans. Ces deux personnes vont finir par se revoir à multiples reprises jusqu'au jour où Hannah disparaît.
----
Ce livre a été pour moi un véritable plaisir. En ce qui est de la rétrospective du personnage principal commentent sur les évènements qui ont eu lieu ou le côté très mystérieux d'Hanna et sa disparition. L'ensemble des choses aussi minimes qu'il soit m'ont convaincu de continuer à chaque chapitre à en savoir d'avantage. Le plus triste est sans doute d'entendre l'histoire au passé puisqu'il s'agit de Michaël adulte et plus sage qui constate ce qui s'est déroulé, une sorte d'apprentissage de sa vie une manière de comprendre qu'est ce qui a raté ou bien un moyen de se rappeler de son seul et unique amour. Qu'importe les raisons qui l'ont poussé à écrire son histoire, nous, nous sommes là pour la partager et découvrir la face d'un homme que l'on ne soupçonnait pas. Ce qui m'a conquise, je pense qu'il s'agit du style d'écriture très proche du lecteur et très doux. Pour conclure, je le recommande grandement à quiconque s'intéresse à ce genre d'histoire et si vous n'êtes pas très livre, il existe en film. ----
🍂" Et quelques fois j'ai été en colère contre elle, et à propos de ce qu'elle m'avait fait. Jusqu'au moment où la colère s'est épuisée et où les questions sont devenues sans importance"

#leliseur#bernhardschlink#guerre#nazisme#livre#books#bookstagram#instabook#geek#bookaholic#picoftheday#pictures#photography#lireenfolio#conseildelecture
"Le liseur" de Bernhard Schlink Pages : 243 Thème abordés : nazisme, amour , juge Prix Laure Bataillon, 1997 @folio_livres --- AVIS ----- Ce petit bijou raconte l'histoire d'un adolescent de 15 ans, Michael, qui est atteind de jaunisse fait la rencontre d'une femme de 35 ans. Ces deux personnes vont finir par se revoir à multiples reprises jusqu'au jour où Hannah disparaît. ---- Ce livre a été pour moi un véritable plaisir. En ce qui est de la rétrospective du personnage principal commentent sur les évènements qui ont eu lieu ou le côté très mystérieux d'Hanna et sa disparition. L'ensemble des choses aussi minimes qu'il soit m'ont convaincu de continuer à chaque chapitre à en savoir d'avantage. Le plus triste est sans doute d'entendre l'histoire au passé puisqu'il s'agit de Michaël adulte et plus sage qui constate ce qui s'est déroulé, une sorte d'apprentissage de sa vie une manière de comprendre qu'est ce qui a raté ou bien un moyen de se rappeler de son seul et unique amour. Qu'importe les raisons qui l'ont poussé à écrire son histoire, nous, nous sommes là pour la partager et découvrir la face d'un homme que l'on ne soupçonnait pas. Ce qui m'a conquise, je pense qu'il s'agit du style d'écriture très proche du lecteur et très doux. Pour conclure, je le recommande grandement à quiconque s'intéresse à ce genre d'histoire et si vous n'êtes pas très livre, il existe en film. ---- 🍂" Et quelques fois j'ai été en colère contre elle, et à propos de ce qu'elle m'avait fait. Jusqu'au moment où la colère s'est épuisée et où les questions sont devenues sans importance" #leliseur#bernhardschlink#guerre#nazisme#livre#books#bookstagram#instabook#geek#bookaholic#picoftheday#pictures#photography#lireenfolio#conseildelecture
Quand on aime, on ne compte pas.
.
 Est-ce qu'il y a un auteur fétiche dont vous collectionnez précieusement tous les titres?
.
.
Pour ma part, j'ai découvert Gide pendant mes études, par hasard, et ça a été un coup de foudre inexplicable, sorti de nulle part (oui, je sais, c'est un peu le principe du coup du foudre). J'ai dévoré (presque) toute son oeuvre, jusqu'à ses journaux, publiés en extraits choisis par Folio. Un auteur extrêmement riche et puissant, dont les récits regorgent de réflexions sur la littérature. Bref, à l'époque, c'était une mine d'or pour mes dissertations.
.
Récemment j'ai relu L'Immoraliste, oeuvre par laquelle je l'avais découvert. Prochaine étape : relire le très étonnant récit des Caves du Vatican. .
.
.
@folio_livres 
#instalivres #lecture #dimanche #bookstagram #lireenfolio #gide #andregide #collection #instalecture #livresaddict
Quand on aime, on ne compte pas. . Est-ce qu'il y a un auteur fétiche dont vous collectionnez précieusement tous les titres? . . Pour ma part, j'ai découvert Gide pendant mes études, par hasard, et ça a été un coup de foudre inexplicable, sorti de nulle part (oui, je sais, c'est un peu le principe du coup du foudre). J'ai dévoré (presque) toute son oeuvre, jusqu'à ses journaux, publiés en extraits choisis par Folio. Un auteur extrêmement riche et puissant, dont les récits regorgent de réflexions sur la littérature. Bref, à l'époque, c'était une mine d'or pour mes dissertations. . Récemment j'ai relu L'Immoraliste, oeuvre par laquelle je l'avais découvert. Prochaine étape : relire le très étonnant récit des Caves du Vatican. . . . @folio_livres #instalivres #lecture #dimanche #bookstagram #lireenfolio #gide #andregide #collection #instalecture #livresaddict
#Lesvoix @fauveseditions

#Repost @caro.l.i.t.ne
• • • • •
🅻🅴🆂 🅲🅾🆄🅿🆂 🅳🅴 🅲🅾🅴🆄🆁 🅳🆄 🆃🆁🅾🅸🆂🅸🅴🅼🅴 🆃🆁🅸🅼🅴🆂🆃🆁🅴 ▫️
▪️▫️▪️
▫️
Mrs Hemingway - Naomi Wood
Villa Taylor - Canesi et Rahmani
Avec toutes mes sympathies - Olivia de Lamberterie
Méchantes blessures - @abdalmalikmusic
Les voix - @guerziznaima
Une fille sans histoire - Constance Rivière
Glaise - @franckbouysse
▪️
▫️▪️▫️
▪️
#litteratureamericaine #livreaddict #lireenfolio #lecture #litterature #litteraturefrancaise #livre #passionlivres #passionlecture #bilanlecture #bibliophile #bookstagrammer #bookaddicted #bloglitteraire #bookstagram #avislecture #chroniquelitteraire #instalire #instalecture #instalivre #jelis #jaimelire 
@folio_livres @livredepoche @editionsplon @editionsstock
#Lesvoix @fauveseditions #Repost @caro.l.i.t.ne • • • • • 🅻🅴🆂 🅲🅾🆄🅿🆂 🅳🅴 🅲🅾🅴🆄🆁 🅳🆄 🆃🆁🅾🅸🆂🅸🅴🅼🅴 🆃🆁🅸🅼🅴🆂🆃🆁🅴 ▫️ ▪️▫️▪️ ▫️ Mrs Hemingway - Naomi Wood Villa Taylor - Canesi et Rahmani Avec toutes mes sympathies - Olivia de Lamberterie Méchantes blessures - @abdalmalikmusic Les voix - @guerziznaima Une fille sans histoire - Constance Rivière Glaise - @franckbouysse ▪️ ▫️▪️▫️ ▪️ #litteratureamericaine #livreaddict #lireenfolio #lecture #litterature #litteraturefrancaise #livre #passionlivres #passionlecture #bilanlecture #bibliophile #bookstagrammer #bookaddicted #bloglitteraire #bookstagram #avislecture #chroniquelitteraire #instalire #instalecture #instalivre #jelis #jaimelire @folio_livres @livredepoche @editionsplon @editionsstock
[June] Une réception toute en bleue aujourd'hui 💙 J'ai hâte de découvrir la suite de #louaprestout de #jeromeleroy dont l'action se déroule dans ma région. Toute aussi attirée par #danslatoiledutemps de #adriantchaikovsky mais qu'est ce qu'il est épais !!
#pipelettesenparlent #bookstagram #livresaddict #instalivre #currentlyreading #lectureavenir #pilealire #pal #bookstagramcommunity #lireenfolio #foliosf #syros @folio_livres @syros_jeunesse
[June] Une réception toute en bleue aujourd'hui 💙 J'ai hâte de découvrir la suite de #louaprestout de #jeromeleroy dont l'action se déroule dans ma région. Toute aussi attirée par #danslatoiledutemps de #adriantchaikovsky mais qu'est ce qu'il est épais !! #pipelettesenparlent #bookstagram #livresaddict #instalivre #currentlyreading #lectureavenir #pilealire #pal #bookstagramcommunity #lireenfolio #foliosf #syros @folio_livres @syros_jeunesse
➰Mémoire de fille d’Annie Ernaux➰ « Besoin d’écrire sur du vivant, sous la mise en danger du vivant, pas dans la tranquillité que donne la mort des gens, rendus à l’immatérialité d’êtres fictifs. Faire de l’écriture une entreprise intenable. Expier le pouvoir d’écrire - non la facilité, personne n’en a moins que moi - par l’effroi imaginaire des conséquences ». 〰️ Première découverte de l’écriture envoûtante d’Annie Ernaux. A travers le processus de l’écriture, A.E. recompose sa mémoire et va à la rencontre de la jeune fille qu’elle était en 1958, cette « étrangère dont elle a la mémoire ». Elle revient sur un épisode marquant de sa vie de femme, sa première expérience sexuelle, et dissèque les répercussions de cet événement qui l’a marquée. #annieernaux #autofiction #écriture #mémoiredefille #folio #gallimard @folio_livres @editions_gallimard #bookstagram #instalivre #livrestagram #littérature #littératurefrançaise #memoiredefille #sanmarino #instabook #lireenpoche #lireenfolio
➰Mémoire de fille d’Annie Ernaux➰ « Besoin d’écrire sur du vivant, sous la mise en danger du vivant, pas dans la tranquillité que donne la mort des gens, rendus à l’immatérialité d’êtres fictifs. Faire de l’écriture une entreprise intenable. Expier le pouvoir d’écrire - non la facilité, personne n’en a moins que moi - par l’effroi imaginaire des conséquences ». 〰️ Première découverte de l’écriture envoûtante d’Annie Ernaux. A travers le processus de l’écriture, A.E. recompose sa mémoire et va à la rencontre de la jeune fille qu’elle était en 1958, cette « étrangère dont elle a la mémoire ». Elle revient sur un épisode marquant de sa vie de femme, sa première expérience sexuelle, et dissèque les répercussions de cet événement qui l’a marquée. #annieernaux #autofiction #écriture #mémoiredefille #folio #gallimard @folio_livres @editions_gallimard #bookstagram #instalivre #livrestagram #littérature #littératurefrançaise #memoiredefille #sanmarino #instabook #lireenpoche #lireenfolio
ADIEU, Philip ! Je t'ai tant aimé...
Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce géant  de la littérature américaine, commencez par la trilogie américaine : j'ai épousé  un communiste, Pastorale américaine, La tache.
#philiproth #philiprothbook #philiprothtuttalavita #livre #livraddict #livres #lire #jaimelire 
#lirecestrefuserdemourir #lirepermetdesévader #instalivres #lectures #litteratureamericaine 
#instabooks #book #books #americanauthor #bookish #booknerd #bookaddict #read #reading #readings #lecture #lireenfolio
ADIEU, Philip ! Je t'ai tant aimé... Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce géant de la littérature américaine, commencez par la trilogie américaine : j'ai épousé un communiste, Pastorale américaine, La tache. #philiproth #philiprothbook #philiprothtuttalavita #livre #livraddict #livres #lire #jaimelire #lirecestrefuserdemourir #lirepermetdesévader #instalivres #lectures #litteratureamericaine #instabooks #book #books #americanauthor #bookish #booknerd #bookaddict #read #reading #readings #lecture #lireenfolio
Download index side qrcode